Le FOÉ, dernière fois

Parmi les gros concerts, mentionnons la bande de... (Courtoisie)

Agrandir

Parmi les gros concerts, mentionnons la bande de rappeurs Nomadic Massive, qui se produira en tandem avec Mort Rose (vendredi, 11 h, Minotaure).

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Festival Outaouais Émergent (FOÉ) rendra l'âme dimanche, au terme de sa 10e édition. Mais son deuil se fera dans la bonne humeur ont promis ses organisateurs, qui affichent leur ferme intention de célébrer à travers une dernière série de concerts et de quelques initiatives thématiques autour de la mort.

L'agonie débute ce jeudi 17 août, entre mélodies affligées - en compagnie de la chanteuse-pianiste Beyries, qui offrira une prestation (gratuite) Aux 4 Jeudis, à 17 h - et hurlements de colère, au fil d'une soirée métal réunissant les bandes The Agonist (metal symphonique), Sovereing Council (power metal) et Hatred Reigns (death metal), dès 20 h, au Minotaure.

Par la suite, le Vieux-Hull verra défiler une douzaine de formations de fort belle réputation, qui viendront prouver aux éventuels dubitatifs et autres récalcitrants qu'émergence rime bel et bien avec compétence.

Vendredi, le collectif de rock expérimental Standish Hall investira à 21 h 30 la petite place située derrière la Maison du citoyen ; celle-ci servira de site principal aux activités du FOÉ, qui, facétieux, aura poussé l'art du déménagement jusqu'à la toute fin.

Samedi après-midi, la fanfare Grüv'n'Brass, tout de cuivre vêtue, prendra d'assaut le site principal, où elle donnera quatre représentations (à 15 h, 17 h, 19 h puis 21 h 30) d'une musique explosive, qui saura tiré à profit tout le « bond » du « moribond ». Une entrevue avec le saxophoniste de cette « Fanfare dynamite », Robert-Étienne Siméon, sera publiée dans notre édition de samedi.

Parmi les gros concerts, mentionnons la bande de rappeurs Nomadic Massive, qui se produira en tandem avec Mort Rose (vendredi, 11 h, Minotaure), ainsi que le spectacle commun que donneront Qualité Motel et le trio Chances (samedi, à 23 h). On ne présente pas QUalité Motel, ce sont des fidèles du FOÉ. Chances, en revanche, mérite une précision : il s'agit du plus récent projet de deux chanteuses pas vraiment anonymes, Chloé Lacasse et Geneviève Toupin, auxquelles s'est greffé Vincent Carré, batteur de réputation pas moins enviable.

À ne pas rater non plus : les vagues trip-hop de Kroy - le projet solo de Camille Poliquin, du duo électro Milk & Bone (samedi 19 août, 21 h 45). Elle sera précédée de We Are Wolves (la meute sort les griffes à 20 h 30) et de La Bronze (la comédienne, danseuse et chanteuse Nadia Essadiqi, une ex-Aylmeroise qui n'en est pas à sa première participation au FOÉ) attendue à 18 h 30. Le jeune quatuor Barbershop Therapy pourrait bien surprendre les festivaliers, lui qui ressuscite ce style de musique (le barbershop) datant des années 20, en lui insufflant une dose d'humour contemporain (19 août, 20 h 30, restaurant CoqLicorne).

Lancement d'album

Petit clin d'oeil nostalgique à sa prime jeunesse, le festival a invité le groupe 37 Laval, qui avait participé à la toute première édition du FOÉ. Ex-duo, 37 Laval réunit à présent non seulement ses membres originaux, les auteurs-compositeurs-interprètes Simon Mercier et David Keay, mais trois autres musiciens de la région, Antoine Ashton (guitare), Guillaume Proulx (batterie) et Olivier Jomphe (basse). La bande, programmée au Troquet (samedi, 23 h) en profitera pour lancer un tout nouvel album, intitulé Poulet Désossé. Le spectacle est gratuit.

Pique-nique de la mort

Le FOÉ se meurt, mais ne voulait pas rendre les armes trop vite. Continuant d'explorer des avenues nouvelles ou inattendues, Les Productions des Outaouais motivés ont donc trois nouveautés au programme : le Pique-Nique de la mort, le Souk sur l'Île et la Dernière danse.

Initiative plus farfelue que macabre, le « Pique-Nique de la mort » prendra la forme d'un déjeuner sur l'herbe, à l'ambiance  familiale. Chacun pourra amener son panier, même si du BBQ sera aussi vendu sur le site. Des activités et jeux d'adresse seront organisés. Avec, en trame de fond, la musique de Pink Veil (alias l'Ottavienne Rachel Weldon, fondatrice de Debaser).

Grande foire intérieure d'inspiration maghrébine, le Souk sur l'île offrira un espace d'exposition et de vente aux créateurs de l'Outaouais, qu'ils soient artistes, artisans, designers de vêtements, luthiers, musiciens, écrivains ou même « contorsionnistes ». Parmi les exposants : l'équipe du magazine local Manque de fonds, la designer Josiane Perron, les bédéistes Éric Péladeau et Yves Bourgelas, ou encore l'artiste surréaliste Rocket Jue.

La Dernière danse sera quant à elle organisée par le Open Air Social Club, connu pour être à la source de soirées endiablée dans le centre-ville d'Ottawa, depuis plusieurs années. Ce sera le tout premier party du Club en sol québécois. Dimanche, de midi à 16 h, les DJs Matt Tamblyn et Mat Thibault inaugureront le « Bloc Wright », au coin des rues Laval et Wright, ou un bar sera installé. Entre deux danses, on pourra même « participer à l'encan des biens du défunt ».

Finale régionale de slam

Autre « associé » du FOÉ depuis le début, l'association SlamOutaouais reste loyale, en organisant sa 10e finale sur le cadavre encore chaud du festival (dimanche 20 août, dès 18 h 30, Le Troquet).

Le champion québécois 2016 Léo Coupal animera la première partie du spectacle. Le chanteur gatinois - et vice-champion du monde de la Coupe de slam - Guy Perreault viendra ensuite ravir la foule, de ses saillies toujours bien tournées. Puis, en joute, Fred Abel, Mathieu Bertand, Diane Bouchard, Fanny Lachambre, Jocelyne Lachance, Josiane Lavoie, LouNat et Annie St-Jean tenteront de se hisser jusqu'à la finale nationale de slam (prévue à Rimouski en octobre), sous l'oeil de la slammestre Marianne Verville.

Le collectif de poètes Joual de Bataille viendra également se recueillir au FOÉ, afin d'y « faire shiner la langue et la culture orale populaire. Ça kick, ça saigne, ça jouit, ça mord pis ça t'aime », lit-on.

Renseignements : festfoe.ca ; slamoutaouais.ca




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer