Les drôles de leçons des Francos

Mickaël Girouard, Siobhan Tingley, Alexandre Pigeon, Nicolas Gauthier,... (Courtoisie)

Agrandir

Mickaël Girouard, Siobhan Tingley, Alexandre Pigeon, Nicolas Gauthier, Maxime Leroux, Alexandre Groulx-Couillard, Gabriel Burelle, tous «LOLréats» de l'édition 2015-2016 du concours LOL, ont eu la chance de se produire en première partie de Jean-marc Parent.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Troquer ses cours de français pour des ateliers d'humour, qui s'en plaindrait ?

C'est ce que propose (à dose homéopathique) le projet Jeunesse-Humour piloté par l'Association canadienne-française de l'Ontario, de Stormont, Dundas et Glengarry (ACFO-SDG). Cette année, quelque 120 élèves francophones de toute la province ont bénéficié d'une douzaine d'heures de coaching par des humoristes professionnels invités dans leurs écoles. 

Officiellement, il s'agit de «stimuler chez les jeunes de 14 à 18 ans la construction identitaire». Concrètement, le projet offre un tremplin privilégié aux comédiens les plus prometteurs. Un partenariat avec le festival Juste pour Rire et le Festival de la Curd, notamment, garantit aux finalistes du concours LOL une place au sein de leurs affiches respectives. 

Coup de projecteur sur cette initiative communautaire qui a su surfer sur l'engouement actuel pour les spectacles d'humour, tout en conciliant défense et promotion du français en milieu scolaire.  

«Nous éprouvions beaucoup de difficultés à rejoindre les jeunes», reconnaît Céline Baillargeon-Tardif, gestionnaire de ce projet initié par l'ACFO-SDG. Quel créneau n'était pas ou peu exploité en Ontario ? Le secteur de l'humour semblait tout désigné, constate l'association: «L'idée initiale était de leur offrir une formation dans cette discipline et de s'assurer qu'il y ait un plongeon dans l'humour professionnel en favorisant la rencontre entre jeunes et artistes établis.»

Le rire rend Fier

En région linguistique minoritaire, l'objectif vise aussi à promouvoir plaisamment l'utilisation du français.

«On favorise ainsi la vitalité du français, poursuit Mme Baillargeon-Tardif. Les élèves constatent qu'il existe un monde francophone en dehors de l'école. Sans oublier de mentionner que faire rire sur scène, en français, les rend fiers.»

Pour la première fois cette année depuis sa mise en oeuvre il y a trois ans, le projet Jeunesse-Humour s'étend à tout l'Ontario en rejoignant cinq conseils scolaires, de l'Est ontarien à la grande région de Toronto, en passant par Hearst et le Nord de la province, dernière région à s'inscrire au programme.

«Nous offrons aux élèves un aperçu du métier d'humoriste tout en les encourageant à trouver la place qui leur revient dans la société», résume la responsable. Sa réalisation a été rendue possible par une collaboration de la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures, porteuse des Rendez-vous de la Francophonie, de la Gestion Juste pour Rire Management et de l'École nationale de l'humour (ENH), laquelle met à disposition ses professeurs auprès des élèves inscrits au programme. 

Tous visent la finale du Concours LOL où seulement 12 jeunes humoristes seront sélectionnés. Le grand gagnant ainsi que les cinq meilleurs finalistes constituent ensuite la Troupe LOL, invitée à se produire en galas et festivals en Ontario et au Québec. Certains sont même repérés par des producteurs et signent leurs premiers contrats professionnels; à l'instar de Mickaël Girouard, 15 ans, gagnant du Concours LOL 2016 de Toronto et embauché par TFO pour réaliser des capsules vidéo. 

«La prochaine étape verrait le concours prendre une ampleur nationale», espère Mme Baillargeon-Tardif. Mais pour l'édition prochaine, l'absence de subventions publiques oblige l'organisation à se tourner vers des financements privés. Comme en humour, «tout est question de timing», conclut la responsable.

Micro ouvert au talent local

Ils étaient une quinzaine de chanteurs amateurs à se porter candidats ; tous ont été auditionnés à partir de vidéos envoyées au festival ; sept ont été retenus pour participer à la Soirée spéciale talents locaux qui aura lieu le 18 août, dès 20h.

Cette année, l'affiche inaugure une nouvelle formule imaginée «avec et pour la communauté», présente l'organisation. Accompagnés du groupe de St-Albert The Casual Affairs, ils se produiront à tour de rôle pour interpréter deux chansons de leur choix, «mais l'une d'elles doit provenir du répertoire francophone», nous précise-t-on.

La formation The Casual Affairs... (Courtoisie, Carolyne Proulx) - image 3.0

Agrandir

La formation The Casual Affairs

Courtoisie, Carolyne Proulx

Cette année, l'affiche inaugure une nouvelle formule imaginée «avec et pour la communauté», présente l'organisation. Accompagnés du groupe de St-Albert The Casual Affairs, ils se produiront à tour de rôle pour interpréter deux chansons de leur choix, «mais l'une d'elles doit provenir du répertoire francophone», nous précise-t-on.

À l'issue de la soirée, trois prix «coup de coeur du jury» seront remis aux plus méritants, accompagnés respectivement d'une enveloppe de 1200 $, 800 $ et 600 $. Enfin, le coup de coeur du public se jugera à l'applaudimètre (400 $ pour le gagnant) tout comme le prix reconnaissant les encouragements les plus chaleureux de la salle. 

«Le festival souhaite ainsi mettre en valeur les talents de l'Est ontarien tout en incitant les familles des participants à se déplacer pour les encourager.» 

La politique des prix s'adapte donc en proposant une entrée à 10 $ vendredi, au lieu des 30 $ à débourser pour les spectacles d'humour le 17 août, et les 25 $ pour la soirée country du 19 août. Le festival reste gratuit pour les enfants de moins de 7 ans.

Activités communautaires

 Et aussi, en fin de semaine, entre 10 h et 18 h...

  • Des glissades géantes, sautoirs, parcours à obstacles, mini-golf, jeux de défis mais aussi des maquillages offerts par la compagnie Kromatik.
  • Des démonstrations de VTT par des cascadeurs aguerris.
  • Un coussin d'air géant à essayer comme trampoline
  • Des dégustations vins et fromages de la Fromagerie St-Albert et un marché des saveurs
  • Un bingo pour enfants, une loterie, un sculpteur à la tronçonneuse et un tournoi de volleyball de plage. 
  • Horaires précis disponibles sur le site Internet de l'événement.  




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer