Une autre grand-messe du rock

La barre des 200 000 entrées a été...

Agrandir

La barre des 200 000 entrées a été une fois de plus franchie lors de cette 12e édition du Rockfest à Montebello.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Par dizaine de milliers, des festivaliers des quatre coins du globe ont repris le chemin de la maison, dimanche matin, à l'issue de la 12e mouture du Rockfest de Montebello qui aura été marquée par une pétarade de décibels altérés, une bonne quantité de boue, des lendemains de veille inévitables et un soleil inattendu.

Le village de la Petite-Nation commençait à retrouver son calme habituel, en fin de matinée dimanche. Les villégiateurs éméchés ont déserté Montebello pour se dire à l'année prochaine, emportant avec eux des souvenirs inoubliables et plusieurs heures de sommeil à récupérer.

Ce Rockfest « dans la bouette » - gracieuseté des pluies torrentielles survenues dans la nuit de jeudi à vendredi - aura finalement eu la bénédiction de Dame nature, au grand bonheur de pas mal tout le monde. Le soleil a accepté de se présenter, même si les probabilités n'étaient pas convaincantes au début de l'événement. 

L'organisation du Rockfest n'était pas en mesure hier de livrer de chiffres sur l'achalandage, mais tout indique que la barre des 200 000 entrées serait une fois de plus franchie. 

La « St-Jean du Rockfest », jeudi, et la performance tant attendue de la formation allemande Rammstein, vendredi soir, auront certes été les plus grands coups de la fin de semaine, aux dires des organisateurs.

« Notre soirée de la St-Jean a été couronnée de succès. En ouvrant le site sur toute sa grandeur et avec la programmation que nous avions, on a vraiment créé un show de trois jours. À savoir si le Rockfest 2018 aura encore lieu pendant la Fête nationale, ça reste à confirmer. On ne peut pas garantir qu'on va le refaire à cette date, mais disons que la réaction des gens nous a donné de bons arguments », affirme le porte-parole du Rockfest, Mathieu Marcotte.

Le pari d'avoir réuni à la même fête des pointures telles que Bernard Adamus, Loco Locass, Les Trois Accords, Robert Charlebois et Les Cowboys Fringants aura donc été payant. Quant à Jérémy Gabriel, dont la venue au festival a été largement médiatisée, son concert de jeudi et sa prestation métal avec Metalord le lendemain ont attiré les foules qui se sont même permis un mosh pit pendant son passage.

L'organisation du festival estime par ailleurs que la prestation sans faille de Rammstein lui sera bénéfique pour l'avenir. Le concert « démesuré » aux allures de chef-d'oeuvre visuel mêlant pyrotechnie et spectacle de lumière saisissant, a attiré une masse importante de personnes sur le site de la marina aux petites heures du matin samedi. Probablement presqu'autant que lorsque System Of A Down avait balancé son répertoire, il y a deux ans.

« C'est le spectacle qui va faire le plus jaser dans l'histoire du festival. C'était une production monstre. Nous avions déjà collaboré avec des groupes majeurs, mais jamais avec une équipe aussi grosse, une scène aussi grosse, un système de son aussi puissant et autant de pyrotechnie. Nous avons fait nos preuves qu'on pouvait gérer un spectacle comme ça, ce qui pourrait nous ouvrir des possibilités pour ces prochaines années avec des groupes d'une très grande envergure », souligne M. Marcotte.

Rappelons que Queens of the Stone Age, Iggy Pop, The Offspring, Wu-Tang Clan, Alexisonfire, Megadeth et Bad Religion figuraient parmi les autres grandes pointures de l'événement.

La sécurité était omniprésente sur le site de... (Etienne Ranger, Le Droit) - image 2.0

Agrandir

La sécurité était omniprésente sur le site de la Marina de Montebello. Malheureusement, un festivalier d'une soixantaine d'années est décédé samedi matin.

Etienne Ranger, Le Droit

Événement tragique

Alors que la fin de semaine se déroulait sur une note parfaite, un triste événement est cependant venu assombrir cette 12e édition du Rockfest.

Vers 11 h, samedi, Hugh Hart, 60 ans de Brockville en Ontario, a été retrouvé inanimé au sol sur la rue des Mille-Fleurs, dans le village de Montebello. 

Des passants ont alerté les secours qui ont tenté des manoeuvres de réanimation, mais le décès de l'homme a malheureusement été confirmé au centre hospitalier. Une autopsie sera pratiquée sur le corps du sexagénaire, mais la thèse criminelle a déjà été écartée par les policiers de la Sûreté du Québec.

Sur la page Facebook du Rockfest, la fille du défunt, qui assistait elle aussi festival, a tenu à exprimer sa gratitude envers l'organisation qui lui a offert du soutien.

Des messages de condoléances en provenance de festivaliers ont aussi afflué sur le réseau social, dans les heures qui ont suivi la publication de la nouvelle par le Rockfest.

« Ça nous attriste énormément qu'un festivalier soit décédé. Nous avons présenté nos condoléances à la famille et aux proches de la personne et nous sommes en collaboration avec la Sûreté du Québec depuis le début dans ce dossier », mentionne M. Marcotte. 

Au quartier général de la Sûreté du Québec, on devrait dresser en début de semaine un bilan complet des interventions effectuées durant le week-end. 

Le sergent Daniel Thibodeau était toutefois en mesure de confirmer dimanche qu'aucun incident majeur n'avait été rapporté pendant les trois jours de festivités.

« Comparativement aux autres années, la fin de semaine a été relativement plus tranquille au niveau des arrestations en matière de stupéfiants et au niveau des interventions en général », a-t-il dit. 

À la Coopérative des paramédics de l'Outaouais, le premier bilan sommaire fait état de plus de 130 interventions pendant le week-end. La majorité des appels concernaient des cas d'intoxications et des blessures traumatiques.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer