L'Outaouais en Fête affiche sa jeunesse

L'Outaouais en fête a lancé sa programmation, mercredi,... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

L'Outaouais en fête a lancé sa programmation, mercredi, en compagnie du député Greg Fergus, qui a même emprunté (pour rire) la guitare de Francis Faubert (à gauche). Ils étaient accompagnés de Yao, Roger Blanchette, Jean-Paul Perreault et Boom Desjardins.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un vent de jeunesse soufflera cet été sur L'Outaouais en Fête (OEF).

Le président d'Impératif Français, Jean-Paul Perreault, a dévoilé mercredi matin la programmation - particulièrement dynamique - de son festival.

Le groupe La Chicane et Les Colocs viendront clore la 41e édition de l'OEF, qui se tiendra au Parc des Cèdres du 22 au 25 juin. Et Kevin Parent viendra passer la Fête nationale des Québécois(es) sur le bord de la rivière des Outaouais. Boom Desjardisn, les deux frères Bédar et leurs complices soulignent cette année leurs grandes retrouvailles avec le spectacle Déjà 20 ans : la dernière chicane.

Pour le reste de la programmation, c'est la jeunesse qui prime : Alex Nevsky et Radio Radio figurent en tête d'affiche des deux premiers soirs. Safia Nolin sera là le 23 ; Klô Pelgag, le lendemain.

Chaque soir, ce vent inclusif se mêlera aux embruns des Maritimes, puisque, outre Radio Radio, trois autres formations acadiennes d'excellent pedigree seront du party : Les Hay Babies, le trio trad Vishtèn  et Joseph Edgar.

Les festivités seront lancées par l'Ottavien Yao. Le Montebellois Francis Faubert viendra passer la Saint-Jean-Baptiste à Aylmer, loin de son village « où ça va chanter en anglais ce soir-là », a-t-il grincé, en référence au répertoire du Rockfest. 

Les tout-petits pourront venir saluer Caillou et l'éléphant Babar. 

« C'est une programmation [...] éclatée et multigénérationnelle, qui a vraiment été songée pour créer le bonheur », a souligné le responsable d'Impératif Français. Il se réjouit de ce que le gouvernement fédéral ait doublé sa subvention cette année, portant à 20 000 $ son coup de pouce. M. Perreault en a profité pour remercier le député fédéral de Hull-Aylmer, Greg Fergus, d'avoir réussi à convaincre Ottawa d'allouer des subsides aux festivals arrimés à la fête nationale, et ce à travers tout le Québec. 

Parlant de l'OEF comme de « festivités sans égales », le député Fergus a lui aussi souligné la qualité des artistes invités et la beauté du site où ils se produiront. Puis, rappelant qu'il est lui-même un ex-bénévole du festival, il a encouragé les nouvelles candidatures, seule façon « d'assurer la pérennité de l'événement », a-t-il souligné.

Le président d'honneur de cette 41e édition de l'OEF, l'historien Roger Blanchette a rappelé le l'importance de venir célébrer « un double anniversaire extrêmement important », cette année. Il faisait référence au 40e de la Fête des Québécois(es) et aux 40ans de la Loi 101. « Et l'OEF représente parfaitement bien ces deux aspects » culturels, qui méritent d'être célébrés dans la joie et avec fierté.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer