De la musique plein les oreilles au CityFolk

Charlotte Cardin... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Charlotte Cardin

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

L'édition 2016 du festival CityFolk s'est conclue dimanche après une journée bien remplie de spectacles au parc Lansdowne d'Ottawa, incluant celui de la chanteuse et compositrice montréalaise Charlotte Cardin, finaliste à La Voix, en 2013.

Une cinquantaine de spectacles musicaux de tous genres ont été présentés de jeudi à dimanche sur trois scènes au parc du quartier Glebe. Presque autant de spectacles furent offerts dans le cadre du Marvest, un dérivé du CityFolk, dans des établissements de la rue Bank dans le secteur Glebe.

Autrefois connu sous le nom d'Ottawa Folk Festival, le CityFolk recevait plusieurs artistes de la région de la capitale cette année, dont Jim Bryson, d'Ottawa, qui a déjà fait une tournée avec les Tragically Hip, et Chérie, un groupe indie folk, d'Aylmer. 

L'auteur-compositeur-interprète country de la Colombie-Britannique, Dean Brody, a aussi foulé les planches.

Le CityFolk se veut un événement où les spectacles sont présentés dans un environnement plus intime, a souligné Mark Monahan, directeur du festival, qui est aussi à la tête du Bluesfest d'Ottawa.

La direction évalue à environ 35 000 le nombre de visiteurs pour cette deuxième édition du festival au parc Lansdowne. Pour 2017, année du 150e anniversaire de la Confédération, CityFolk voudra donner le plus de visibilité possible aux artistes canadiens, a précisé M. Monahan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer