Finale flamboyante pour les Grands Feux

  • Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150<sup>e</sup> anniversaire de la Confédération. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

    Martin Roy, LeDroit

  • 1 / 4
  • Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150<sup>e</sup> anniversaire de la Confédération. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

    Martin Roy, LeDroit

  • 2 / 4
  • Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150<sup>e</sup> anniversaire de la Confédération. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

    Martin Roy, LeDroit

  • 3 / 4
  • Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150<sup>e</sup> anniversaire de la Confédération. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

    Martin Roy, LeDroit

  • 4 / 4

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une bonne affluence lors de la majorité des soirées, une performance éclatante des gagnants du trophée Zeus et un site enchanteur qui épate toujours trois ans après s'y être installé. L'équipe des Grands Feux du Casino du Lac-Leamy est encore une fois en pleine réjouissance après la clôture de l'événement, samedi.

À l'exception du samedi 13 août, soir de la performance de l'équipe d'Estonie gâché par la pluie, le public de la région était au rendez-vous une fois de plus cette année.

«On est vraiment satisfait, on ne pourrait pas être plus content que ça», soutient le directeur des communications des Grands Feux, Pierre Cuguen.

Encore une fois, le déménagement d'il y a trois ans derrière le Musée canadien de l'histoire a bien servi l'organisation. Un site unique, «un des rares endroits au monde à offrir une vue sur l'arrière-plan d'un parlement», rappelle M. Cuguen.

Ce que le public retiendra toutefois de ces 21e Grands Feux, c'est la performance de la firme australienne Foti International Fireworks, qui a obtenu le trophée Zeus en raison de ses prouesses.

Certes, que cette équipe offre un spectacle enlevant n'avait rien d'une surprise. La firme existe depuis plus de 200 ans et réalise entre 350 et 400 spectacles par année, dont l'importante célébration du Nouvel An de Sydney, en Australie - le premier de l'année en raison du décalage horaire.

Ce qui fait sa renommée, c'est également sa capacité d'innover. Foti International Fireworks a fait la démonstration de ces plus récentes découvertes dans la rivière des Outaouais.

«Ils ont utilisé des effets pyrotechniques jamais vus auparavant. Leurs couleurs étaient brillantes, la qualité des effets était extraordinaire. [...] En plus, ils ont choisi un thème festif qui a plu au public et, visiblement, au juré qui lui ont accordé le prix Zeus de façon unanime», souligne Pierre Cuguen.

Les autres spectacles étaient de grande qualité également, souligne le directeur des communications de l'événement. Il s'est dit déçu pour la firme RUF d'Estonie qui a dû opérer sans la collaboration de Dame nature.

«On avait entendu beaucoup de bonnes choses d'eux, c'est dommage qu'ils n'aient pas eu des conditions optimales. Mais ça fait partie des risques.»

Avec une formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération. L'équipe des Grands Feux ne veut pas trop en dire pour l'instant, mais selon M. Cuguen, il est certain que l'équipe ajoutera un élément spécial à sa programmation de l'an prochain pour souligner cet anniversaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Finale flamboyante pour les Grands Feux
    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150<sup>e</sup> anniversaire de la Confédération. (Martin Roy, LeDroit)

    Martin Roy, LeDroit

    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

  • Finale flamboyante pour les Grands Feux
    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150<sup>e</sup> anniversaire de la Confédération. (Martin Roy, LeDroit)

    Martin Roy, LeDroit

    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

  • Finale flamboyante pour les Grands Feux
    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150<sup>e</sup> anniversaire de la Confédération. (Martin Roy, LeDroit)

    Martin Roy, LeDroit

    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

  • Finale flamboyante pour les Grands Feux
    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150<sup>e</sup> anniversaire de la Confédération. (Martin Roy, LeDroit)

    Martin Roy, LeDroit

    Avec sa formule bien établie, l'organisation tourne maintenant son attention vers 2017 et les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.