Le Festival western voit grand

Le président du Festival western de Saint-André-Avellin, Sylvain... (Archives LeDroit)

Agrandir

Le président du Festival western de Saint-André-Avellin, Sylvain Maheux

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Face à l'intérêt suscité par ses spectacles et ses rodéos, le Festival western de Saint-André-Avellin jongle avec l'idée d'agrandir son site dès l'an prochain.

La 16e édition, qui s'est terminée le 24 juillet dernier au Complexe Whissell, a attiré près de 100 000 visiteurs. Un engouement qui ne ralentit pas avec les années.

«On voudrait revoir nos infrastructures et il faudrait agrandir notre chapiteau. [...] Agrandir par l'intérieur, ce n'est pas facile», concède Sylvain Maheux, président du festival.

L'événement, qui roule avec un budget d'environ 600 000$, devrait enregistrer un surplus de 30 000$ au terme de l'édition 2016. Des sous qui pourront être réinvestis dans les infrastructures, entre autres.

Lise Dion, Gregory Charles et la Caravane country ont attiré les foules, en plus des nombreux rodéos qui se sont déroulés pendant les 10 jours de festivités.

Quant à la sortie de certains commerçants insatisfaits de l'achalandage, le président du festival s'explique mal leur réaction. Selon lui, le nombre de festivaliers était aussi élevé que par les années passées. «C'est sûr que si tu n'ouvres pas ton kiosque, tu ne feras pas de vente, mentionne-t-il. J'en ai vu plusieurs qui étaient fermés une bonne partie de la journée.»

Les organisateurs pensent déjà à l'édition 2017, qui se déroulera du 21 au 30 juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer