Malgré la pluie c'est fête dans la capitale

La fête continue sur la Colline du Parlement.... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

La fête continue sur la Colline du Parlement. Le spectacle annuel de feux d'artifice commencera dès 22 h, juste après le spectacle du soir.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comme le dit l'expression anglaise, la ville a été peinte en rouge vendredi - au sens figuré, bien sûr.

Le 1er juillet, jour du 149e anniversaire de la Confédération canadienne, des milliers de personnes ont assailli le centre-ville d'Ottawa. En avant-midi déjà, les rues du marché By, y compris le tronçon de la rue Rideau qui s'était affaissée il y a trois semaines, étaient bondées de résidents comme de touristes venus des quatre coins du monde pour célébrer, vêtus de rouge, de blanc et d'accessoires en forme de feuille d'érable.

La popularité des célébrations sur la colline du Parlement ne dérougit pas. 

Les festivaliers étaient si nombreux sur la rue Wellington que les visiteurs nouvellement arrivés devaient s'armer de patience pour naviguer à travers la foule et dénicher un endroit où assister au spectacle de midi sous un soleil de plomb. Mais le jeu en valait la chandelle. Les sourires se comptaient par centaines lorsque neuf avions de l'escadron de démonstration aérienne des Snowbirds ont survolé la Colline avec un CF-18 avant de revenir derrière la Tour de la Paix et de se séparer en dessinant une feuille d'érable dans le ciel, donnant ainsi le coup d'envoi du volet musical du spectacle.

Accueil chaleureux pour Justin Trudeau

Malgré la popularité des têtes d'affiche choisies - Coeur de Pirate, Metric, Alex Nevsky et les Hay Babies étaient de la partie, pour n'en nommer que quelques-uns -, aucune célébrité n'a reçu des applaudissements aussi chaleureux que Justin Trudeau. 

Le premier ministre du Canada, qui célébrait sa première fête du Canada depuis son élection en novembre, a fait une entrée bruyamment acclamée sur la pelouse du Parlement aux côtés du gouverneur, général David Johnston, et de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly. 

Entre deux performances musicales, le premier ministre a louangé la diversité et l'inclusion du Canada de 2016, en soulignant l'aide aux sinistrés de Fort McMurray et l'accueil de 25 000 réfugiés. « Le Canada est l'un des pays les plus divers sur Terre et aussi l'un des plus prospères, s'est réjoui Justin Trudeau. Et ce n'est pas une coïncidence. » 

« Aujourd'hui, c'est quelque chose qu'on célèbre haut et fort », a-t-il lancé avant que fusent les cris et les applaudissements.

 Pour certaines personnes, les événements des derniers mois ont été une raison supplémentaire de célébrer. Anne Bergeron, de Montréal, s'est toujours définie comme étant canadienne, mais l'ouverture des frontières du pays aux réfugiés syriens lui fait spécialement chaud au coeur. « On veut être un pays qui est ouvert à aider les autres, non pas qui ferme ses portes. On veut vraiment s'ouvrir à tout le monde, alors oui, c'est une source de fierté. »

Les festivaliers ne se sont pas laissés décourager par les fortes pluies qui se sont abattues en après-midi. En soirée, le spectacle de la Colline du Parlement a été aussi achalandé que celui du midi. La fête s'est terminée avec le spectacle traditionnel de feux d'artifice, qui a été apprécié par des milliers de personnes à Ottawa comme à Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer