Un ultimatum pour le Rockfest

Pour le maire de Montebello, demander au Rockfest... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Pour le maire de Montebello, demander au Rockfest de payer son dû à la municipalité avant la tenue de l'événement est une «question de diligence administrative».

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si l'organisation du Rockfest souhaite faire vidanger ses eaux usées dans les étangs aérés de la municipalité de Montebello, elle devra payer la note de 6000 $ avant le 16 juin.

Lors d'une séance extraordinaire tenue la semaine dernière, le conseil municipal de Montebello n'a pas accueilli favorablement la demande d'Outaouais Rock qui souhaitait payer la facture après la tenue de l'événement qui aura lieu du 23 au 26 juin, sur le site de la marina du village.

En 2015, le promoteur et la municipalité avaient signé une location commune pour le service de fournisseurs de toilettes sèches.

Cette année, les deux administrations font cavalier seul dans ce dossier. La municipalité demande ainsi au festival de payer une somme de 6000 $ pour bénéficier du service en question, un tarif jugé « raisonnable » par les élus puisqu'il en coûterait au moins le double si Outaouais Rock faisait affaire avec le privé.

« C'est une question d'affaires. Nous, on leur offre le service et s'ils ne le prennent pas, ils ne le prennent pas et c'est tout. On ne tient pas absolument à remplir nos étangs parce que ça raccourcit leur durée de vie. [...] Ça coûte entre 100 000 $ et 200 000 $ lorsque vient le temps de vider ça plus tard », mentionne le maire de Montebello, Luc Ménard.

Une facture déjà élevée

Quant à l'ultimatum du 16 juin pour le paiement de la facture, M. Ménard explique que le Rockfest doit déjà payer 25 000 $ à la municipalité en compensation pour le changement de dates qui permet à l'événement d'être présenté une fin de semaine plus tard qu'à l'habitude. 

La tenue du festival durant le week-end de la fête nationale fait perdre beaucoup de saisonniers à Montebello au niveau du camping et de la marina, soutient M. Ménard. Une tranche de 12 500 $ devra être payée avant l'événement par le promoteur, alors que l'autre moitié sera déboursée après le 26 juin.

« Comme ils nous doivent déjà un montant et que l'année passée ç'a été difficile, on veut s'assurer d'avoir l'argent avant. C'est une question de diligence administrative », précise le premier magistrat.

Selon les estimations mises de l'avant par les organisateurs de l'événement, ce sont 25 000 gallons d'eaux usées générées durant la grande messe du punk rock qui seront déversées dans les stations d'épuration de Montebello.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer