Des fonds pour faire des fêtes du 150e un tremplin

Le dg d'Ottawa 2017, Guy Laflamme, et le maire... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le dg d'Ottawa 2017, Guy Laflamme, et le maire Jim Watson (entouré ici des conseillers Mathieu Fleury et Jean Cloutier) ont anoncé des fonds pour promouvoir les festivals ottaviens l'an prochain.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Bureau d'Ottawa 2017 et le maire Jim Watson ont annoncé jeudi un investissement de 250 000$ pour faire la promotion des festivals ottaviens pendant les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération, l'an prochain.

Cet argent sera consacré à la création d'une campagne de marketing pour faire valoir les attraits de 100 festivals tenus à Ottawa auprès des centaines de milliers de visiteurs qui passeront dans la capitale fédérale en 2017.

L'espoir, c'est que les retombées des activités culturelles en 2017 débordent sur les années subséquentes, ce qui renforcera l'industrie des festivals pour les années à venir.

Grâce à cette campagne de marketing, on fera usage d'ambassadeurs, de bénévoles ou d'employés qui iront dans les lieux d'affluence pendant la période de pointe des festivals pour vanter les mérites des festivals et informer les touristes des dates à retenir.

«On va aussi ajouter des prestations artistiques à la présence de ces ambassadeurs. C'était aussi une idée brillante du maire Watson d'intégrer des agents d'information avec des prestations artistiques et la même idée est venue également de l'Association des festivals.»

Il se peut que de grosses pointures artistiques soient de la partie comme ce fut le cas en 2008 à l'occasion des festivités du 400e anniversaire de la Ville de Québec, lorsque Paul McCartney avait émerveillé les foules, notamment. Le directeur général d'Ottawa 2017, Guy Laflamme, n'a pas voulu en dire davantage.

«Soyez patients», a-t-il résumé lors d'un point de presse.

Et pour éviter que les célébrations de 2017 n'aient pas de lendemain, la Ville d'Ottawa tiendra un sommet du tourisme le 30 mai pour trouver des moyens de poursuivre sur cette lancée.

«Que font-ils à Québec ou à l'Île-du-Prince-Édouard, après la fin des célébrations pour maintenir l'élan?» s'est interrogé le maire Watson.

Il est à souhaiter, a avancé M. Laflamme, que de nouveaux commanditaires corporatifs restent à Ottawa et créent des partenariats avec les festivals de la ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer