Valeurs sûres et tradition à Saint-André-Avellin

Mathilde Saint-Jean et le président du festival, Sylvain... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Mathilde Saint-Jean et le président du festival, Sylvain Maheux, sont accompagnés d'Ariane Ouellet et Carl Prévost, de l'Open Country de Mountain Daisies, lors du dévoilement de la programmation.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dan Bigras et ses invités, la Caravane Country de Laurence Jalbert et le personnificateur de Johnny Cash, Shawn Barker, se greffent à la programmation déjà bien étoffée du Festival western de Saint-André-Avellin, dont la 16e édition se déroulera du 15 au 24 juillet au Complexe Whissell.

Le comité organisateur da dévoilé la programmation de la fête, jeudi matin.

Pour une troisième année consécutive, le grand rendez-vous des «cowboys» en plein coeur de la Petite-Nation s'étalera sur 10 jours. 

L'organisation avait déjà annoncé la présence de Lise Dion (15 juillet), Yoan (16 juillet), Grégory Charles (18 juillet), Ariane Moffatt (19 juillet) et du collectif Open Country de Mountain Daisies (21 juillet), au sein duquel on retrouve Bruno Pelletier, Marc Hervieux, Marie-Ève Janvier, Jean-François Breau, Isabelle Boulay, Guylaine Tanguay, Carl Prévost et Ariane Ouellet.

Pour sa venue à Saint-André-Avellin, le 20 juillet, Dan Bigras sera accompagné de Patrice Michaud, Sally Folk, Marie-Chantal Toupin, Boom Desjardins et Yvan Pedneault.

La Caravane Country de Laurence Jalbert s'arrêtera dans la Petite-Nation le samedi 16 juillet, avec Paul Daraîche, Brigitte Boisjoli et 2Frères. 

L'Américain Shawn Barker, qui incarne le célèbre «homme en noir» Johnny Cash depuis 2005, sera sous le chapiteau le 17 juillet. Steeve Desgagné et son Graceband déballeront leur hommage à Elvis en après-midi de la même journée.

Dans le cadre des spectacles hors programmation, les humoristes Jean-Claude Gélinas (24 septembre) et Mike Ward (4 mars 2017) seront à la salle municipale de Saint-André-Avellin.

Programmation diversifiée

Pour sa 16e mouture, le comité organisateur a fait appel à la jeune auteure locale Mathilde Saint-Jean pour camper le rôle de porte-parole. 

L'équipe, qui mise sur 262 bénévoles, on aimerait bien dépasser le cap des 100 000 visiteurs pour une troisième année d'affilée. Le président du festival, Sylvain Maheux, estime d'ailleurs que la recette du succès de l'événement est sa programmation éclectique.

«Tous les spectacles sont intéressants. Quelqu'un qui va se présenter ici va trouver quelque chose à son goût. La qualité des artistes et leur nombre: c'est ce qui explique la popularité du festival», indique-t-il.

En plus du rodéo professionnel qui met en vedette plus de 300 compétiteurs venus de partout en Amérique du nord, on retrouvera le défilé à traction chevaline, les courses de cow-boys extrêmes et le gymkhana professionnel. 

Nouveauté cette année, le Xtreme Bullfighting fait son entrée. «Ce sont des taureaux mexicains avec des bullfighters en compétition. C'est assez spectaculaire», résume M. Maheux.

Autre ajout, la Place de la famille sera ouverte durant toute la durée du festival. Aussi, une scène, où défileront des artistes country, de 15h à 18h durant les 10 jours de festivités, sera aussi intégrée au site.

La programmation complète et les passeports sont disponibles sur le Web.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer