Appel au calme entre le Rockfest et OEF

En 2016, la grand-messe de la musique lourde... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

En 2016, la grand-messe de la musique lourde aura lieu au même moment que L'Outaouais en fête.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que le président d'Impératif français, Jean-Paul Perreault, s'insurge devant le fait que le Rockfest Petite-Nation présentera en 2016 sa grand-messe de la musique lourde au même moment que L'Outaouais en fête (OEF), du 23 au 26 juin, le président de Culture Outaouais, Özgen Eryasa, plaide pour la «bonne entente».

M. Eryasa souhaite demeurer neutre dans ce dossier, mais soutient tout de même que le principe de «civisme» devrait prévaloir entre les acteurs de la scène culturelle en Outaouais.

«Il n'y a pas d'exclusivité sur les dates, mais on ne peut pas ignorer ce qui se passe autour. Sans avoir d'obligation formelle, il y a certainement une obligation morale», a-t-il indiqué au Droit.

«Un sens du civisme suggérerait qu'on coordonne avec les autres événements ou que minimalement on en discute», a ajouté le président de l'organisme régional.

Les organisateurs du Rockfest Petite-Nation, qui en sera à sa 11e édition à Montebello en juin prochain, ont annoncé plus tôt cette semaine sur leur compte Facebook que le festival allait être présenté durant la grande fin de semaine de la Fête nationale du Québec.

Louis-Jean Cormier sur la scène de L'Outaouais en... (Martin Roy, Archives LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Louis-Jean Cormier sur la scène de L'Outaouais en fête

Martin Roy, Archives LeDroit

Le président et fondateur du Rockfest, Alex Martel, compte ainsi faire des économies au chapitre de la programmation, en évitant de subir la vive concurrence des nombreux autres festivals européens qui se tiennent au début du mois de juin. Le Rockfest est en difficulté financière, plaide son promoteur.

Martel ne bronche pas

Jean-Paul Perreault a demandé à l'organisation de M. Martel de réviser sa décision puisque L'Outaouais en fête, qui se déroule au parc des Cèdres, a lieu lors des mêmes dates. Selon lui, les recettes d'achalandage seront diminuées puisqu'une partie de sa clientèle risque d'aller célébrer la Fête nationale à Montebello plutôt qu'à Aylmer.

«Je ne sais pas s'il y aura un cannibalisme vraiment notable entre les deux événements, mais les deux organisateurs devraient s'asseoir ensemble et regarder les opportunités afin de se faire chacun une place au soleil en se nuisant le moins possible», mentionne M. Eryasa.

Alex Martel a confirmé au Droit que le Rockfest n'allait pas changer son fusil d'épaule. La municipalité de Montebello a d'ailleurs entériné, lundi soir dernier, le changement dates.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer