Le Rockfest s'amusera pendant la Saint-Jean

Le Rockfest retardera sa présentation d'une semaine et... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le Rockfest retardera sa présentation d'une semaine et coïncidera avec les festivités de la Fête nationale.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le président du festival L'Outaouais en fête (OEF), Jean-Paul Perreault, déplore la décision du Rockfest de déplacer l'événement durant la longue fin de semaine de la Fête nationale et demande aux organisateurs de «réviser» leur décision.

Le Rockfest Petite-Nation a annoncé sur son compte Facebook que la 11e mouture de l'événement se tiendra exceptionnellement cette année durant la quatrième fin de semaine de juin, du 23 au 26 juin, c'est-à-dire un week-end plus tard qu'à l'habitude. La grand-messe du punk-rock-métal se déroulera une fois de plus à la marina de Montebello.

Pour Jean-Paul Perreault, dont le festival se tient depuis 40 ans à ce temps précis de l'année, il s'agit d'une douche d'eau froide. La 40e programmation de l'OEF est aussi prévue du 23 au 26 juin 2016, au parc des Cèdres, dans le secteur Aylmer, à Gatineau.

«On a assez de subir les coupes du gouvernement et les effets secondaires du climat d'austérité et de morosité sans avoir à vivre une addition de situations difficiles causées par un partenaire qui choisit de tenir son événement à la même date qu'un festival qui existe en Outaouais depuis 40 ans», a vivement réagi M. Perreault.

Jean-Paul Perreault, président du festival L'Outaouais en fête.... (Martin Roy, Archives LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Jean-Paul Perreault, président du festival L'Outaouais en fête.

Martin Roy, Archives LeDroit

Ce changement de cap de la part de l'équipe du président et fondateur du Rockfest, Alex Martel, fait grincer des dents M. Perreault. L'OEF, qui fait la promotion de la culture française, mise sur une forte programmation de rock francophone, souligne le président d'Impératif français. Il plaide qu'une partie de sa clientèle partage aussi les tourniquets du Rockfest, si bien que des conséquences négatives sur les recettes d'achalandage sont à prévoir.

«Je m'attends à ce que le Rockfest révise sa décision et à ce que les autorités politiques reconsidèrent tout ça. On n'a pas besoin de se cannibaliser entre nous.»

M. Perreault rappelle que l'OEF faisait face à un déficit cumulé de 70 000$ avant la tenue de l'édition 2015, dont les états financiers seront connus à la fin novembre.

Une décision «financière»

À la demande du Rockfest, le conseil municipal de Montebello a entériné le changement de dates, lundi soir, puisque des modifications aux clauses du contrat liant les deux parties devaient être effectuées.

Le président et fondateur du Rockfest, Alex Martel, a affirmé au Droit que ce déplacement dans le calendrier était notamment nécessaire en raison de la précarité financière de son festival qui est déficitaire depuis deux ans.

«La majorité des festivals en Europe semblables au Rockfest se déroulent du premier au troisième week-end de juin. Le problème que ça nous cause, c'est que des groupes nous ont glissé des mains ou que ça se terminait en surenchère pour les convaincre de venir à Montebello. Ça va faire une différence significative dans notre budget de programmation», a-t-il expliqué, sans vouloir préciser l'ampleur des problèmes financiers de son organisation.

Alex Martel, le grand patron du Rockfest... (Martin Roy, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Alex Martel, le grand patron du Rockfest

Martin Roy, Archives LeDroit

M. Martel dit comprendre les inquiétudes du président de l'OEF. Pas question cependant de réviser la décision. «Ce qu'on va offrir aux festivaliers, ça va être complètement différent de ce qui fait comme St-Jean à Aylmer ou ailleurs. Il va y avoir la touche Rockfest.»

Il souligne que ce n'est pas la première fois que les deux événements se déroulent durant une même fin de semaine. En 2014, le même genre de chevauchement s'était produit lorsque le Rockfest s'était déroulé du 18 au 21 juin et que l'OEF avait eu lieu du 20 au 24 juin. «Je ne pense pas que ç'a nui à eux ou à nous. Ce sont des clientèles vraiment différentes», indique M. Martel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer