La vrai vie, par Big Flo & Oli ***

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ça bombe le torse dès la première chanson, avec spéciale dédicace des « plus jeunes rappeurs d'Europe à être disque d'or ».

Les frangins toulousains Bigflo & Oli ont fait parler d'eux en s'imposant avec La cour des grands (2015), écoulé à plus de 50 000 exemplaires un mois après sa sortie.

Sur ce deuxième opus, ils se permettent de régler leurs comptes (notamment avec Orelsan), procèdent à un examen de conscience post-succès et enfoncent au passage quelques portes ouvertes. On rit parfois d'une naïveté assumée qui tache l'orthographe (« T'imagine la gueule de ma mère si l'album floppe ? »), mais leurs efforts pour ne pas sombrer dans le rap « alcool et weed » fait mouche.

Reflet d'aspirations personnelles et d'anecdotes familiales, mais aussi reflet d'une époque où l'on croise une prostituée, un couple tragique doublé par la voix caverneuse de Joeystarr, et leur père Fabian Ordonez, honoré d'une touchante chanson d'amour filial... Bigflo & Oli chantent avec leurs tripes, le trip, quoi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer