Boomiverse, par Big Boi ****

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Geneviève Turcot

Collaboration spéciale

Le Droit

La moitié de OutKast, Big Boi, propose la suite attendue à l'excellent Vicious Lies and Dangerous Rumous, qui datait déjà de 2012.

Les invités se bousculent sur cet effort de 12 titres. Pas de temps morts, ici. Ça va de Jeezy à Gucci Mane, de Snoop Dogg à Adam Levine, avec une participation du regretté Pimp C.

À 42 ans, le rappeur d'Atlanta pige dans la palette qui a fait la renommée du duo. Des couleurs un brin festives, des propos tantôt dénonciateurs, avec un résultat qui est loin d'être racoleur. La présence derrière les consoles d'Organized Noize, fidèles collaborateurs d'OutKast, renforce cette impression d'être en terrain connu. Plusieurs vers d'oreille sur ce troisième album: d'abord l'efficace Mic Jack, puis la surprenante Chocolat où Daddy Fat Sacks se la joue techno.

In the South est un bel exemple du travail de cet artiste qui a su trouver l'équilibre entre les valeurs sûres et le désir de se réinventer.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer