Life Is Good, par Flogging Molly ***

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ne s'éloignant guère des précédentes offrandes de Flogging Molly, l'énergie punk-irlandaise de Life Is Good, sixième opus studio de la bande californienne, comblera les amateurs de Dropick Murphys, Bodh'aktan, et autres nostalgiques des Pogues.

Le chanteur-guitariste Dave King (Irlandais de souche) est plus que jamais déterminé à réveiller les masses. S'il illumine de ses sourires en forme de harpe les mélodies les plus enjouées (There's Nothing Left, l'hypercuivrée Welcome to Adamstown, mais pas la pièce-titre, à l'amertume très Waterboys-ienne), il sait aussi faire grincer des cordes plus politiques. Hymnes anti-défaitisme, et anti-somnolence, Reptiles (We Woke Up) et The Hand of John L. Sullivan (référence au boxeur, figure héroïque des fighting Irish-américains) sonnent le tocsin de la révolte. On a connu le septet plus survolté, mais rarement aussi fin mélodiste. L'album a été enregistré à Dublin, sous la houlette de Joe Chiccarelli (U2, White Stripes, Frank Zappa). Sa touche folk celtique est plus manifeste.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer