Volver, par Benjamin Biolay **1/2

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le titre du nouvel album de Benjamin Biolay résume plutôt bien l'affaire.

L'artiste français a beau revenir de voyage, « instagramer » plages, soleil et mer, ses chansons mâtinées de violons ne reviennent pas d'une vie désabusée, servies par la voix grave du chanteur et celles, (trop ?) discrètes, de ses nombreuses invitées : Chiara Mastroianni, Illya Kuryaki, La Mala Rodriguez, Catherine Deneuve, miss Bolivia, Sofia Wilhelmi, Ambrosia Parsley.

Las, désoeuvré, Volver déroule une heure de galère et de psychodrame aux obsessions gainsbouriennes (Encore ! Encore !), réitérant titre après titre la même rengaine, toujours à la recherche de volupté, de Roma (amoR) à Hollywood Palermo.

Les références sont plaisantes - Godard, Demy - mais la « suite » de son précédent album Palermo Hollywood s'enferre inexorablement dans un enfilage de poncifs (L'Alcool, L'absence, Avec le temps) desquels découle un sentiment d'ennui tenace. Dommage.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer