L'un de nous, d'Albin de la Simone ****

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CRITIQUE / Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? Albin de la Simone a visiblement choisi la voie de l'épure pour se faire entendre. L'amour, «le vrai, le beau», qui finit par «se barrer au galop» sans crier gare dans la tendre et cruelle Grand amour.

Pas besoin de grands discours quand un titre en dit déjà beaucoup (Embrasse ma femme). L'un de nous, son cinquième album en 14 ans, étire l'amour en comptines pour adultes où le coeur a ses raisons...

Il reste de saison avec ses arpèges de guitare, quelques notes de piano par-ci par-là, des frottements de cordes pour insuffler une élégante nonchalance à la gravité de l'ensemble.

On pense aux pas feutrés d'un Dominique A., à la douceur communicative d'un Souchon, mais sa mélancolie, elle, n'a pas d'égal.

«Un courant glacé m'a dévissé du pont, m'a emporté une larme de fond...» Pour rêvasser dans la froidure de février, c'est parfait.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer