Game On, de Tina Guo ****

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CRITIQUE / Toujours à l'aise, quel que soit le répertoire (classique, métal, cinéma, Noël, etc.), la violoncelliste Tina Guo met cette fois son archet au service de la musique de jeux vidéos.

Avec les mêmes talent et plaisir qu'une Angèle Dubeau (qui s'est adonnée à l'exercice en 2012), mais avec davantage d'insolence et de désinvolture.

On est ici nettement plus proche du métal symphonique d'Apocalyptica et de Rachel Barton Pine que de La Pietà. Guo, dont la maîtrise s'étend aussi au erhu chinois, est ici comme un poisson dans l'eau. L'association était naturelle pour celle qui a collaboré à plusieurs trames de jeux vidéo.

La virtuose dynamite avec humour le ver d'oreille de Super Mario Bros, qui devient épileptique dans l'antre du boss. Elle nous réconcilie avec le thème de Pokemon, savamment exploité.

Tour à tour éthérée (Final Fantasy VII), lugubre (Halo), médiévalisante (World of Warcraft), orientaliste (Tetris) ou épique (Legend of Zelda ; Skyrim), Tina Guo galvanise, électrifie... et gagne sur tous les tableaux.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer