Mystère, de La Femme ***1/2

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CRITIQUE / C'est un des inclassables de l'année. Mystère porte bien son titre, fantaisie planante pour des chansons qui ne manquent pas de verdeur textuelle.

Errances nocturnes, seins de Tatiana et ruptures en tous genres parcourent ce deuxième album du groupe rock le plus en vogue cet été dans l'Hexagone.

Français pas frileux, culottés même, les cinq gars (et la chanteuse) de La Femme y attisent un brûlot générationnel dansant à souhait.

À l'instar de Septembre, fin de l'été, fin de l'enfance et début des regrets les études achevées: « réveille toi, montre-leur que personne ne choisira pour toi la place que tu occuperas dans cette société, celle qui te fera oublier l'enfant que tu as été »...

Chaque chanson fonctionne comme un microcosme musical, mélange de surf music, de cold wave et de pop. Un disque qui donne, dans un esprit eighties, envie de réécouter Caroline Loeb et Chagrin d'amour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer