Good Advice, de Basia Bulat ***1/2

Le DroitYves Bergeras 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

N'hésitant plus à ouvrir grand l'éventail des possibilités, Basia Bulat délaisse les paysages folk dessinés à l'autoharpe pour esquisser, sur Good Advice, des arborescences nettement plus (indie) pop.

Très stylisé, tant dans ses grooves que dans les textures de ses mélodies effervescentes, ce quatrième album studio surprend par ses couleurs chaudes et son côté accrocheur. La voix aussi a gagné en assurance et en relief, jamais noyée par le joyeux tumulte de l'orchestre (percussions, basse, guitare électrique, synthétiseurs) qui vrombit autour d'elle.

De Long Goodbye à La La Lie, en passant par Fool et In the Name Of, les ambiances sont riantes, joueuses, presque dansantes. La chanteuse est allée enregistrer Good Advice au Kentucky, au studio du rockeur Jim James (de My Morning Jacket), qui l'a réalisé, lui conférant coffre et énergie... même lorsque Basia Bulat retourne aux mélopées planantes - sur les deux morceaux qui ferment l'album.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer