This Is Acting, de Sia ***

Le DroitYves Bergeras 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pleine d'assurance, Sia s'amuse, sur ce septième album studio, à retrouver les ambiances denses et flamboyantes de son précédent opus. Même le visuel joue la carte de la continuité avec 1000 Forms of Fear.

Sia démarre sur les chapeaux de roue avec Bird Set Free, aux envolées orageuses, et Alive (à l'origine destinée à Adele), deux ballades hyper-produites, dont la puissance et les pirouettes vocales évoquent les vers d'oreille Fire With Gazoline et Chandelier. On pourra lui reprocher ce recyclage. Ou remercier les cieux radiophoniques de nous inonder d'autre chose que de la pop bonbon ou rappée.

Même dans la douceur (Space Between), sa pop est râpeuse, l'Australienne sachant faire de la noirceur et de la profondeur de sa voix ses meilleurs atouts. Mais quand elle ne fait pas vrombir son moteur pop (Footprints), Sia tente de nous faire passer des vessies «synthétiques» (Reaper, entre autres) pour des lanternes mélodiques. Ses répétitions ne sont pas toutes du même calibre, et elle s'égare parfois (Cheap Thrills, mièvre).

Sans être des plus subtils, cet album chargé demeure efficace.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer