Resistance, du Souljazz Orchestra

Le DroitYves Bergeras 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec Resistance, le Souljazz Orchestra réussit l'impossible: élargir davantage ses frontières.

Le sextet ottavien - qui a pourtant exploré (et explosé, car il aime métisser les genres), à travers ses six opus précédents, les courants les plus percussifs et dansants de la musique du monde (afrobeat, jazz latin, soul, rythmiques caribéennes) - assimile ici, de façon marquée, des éléments mélodiques propres aux Antilles et à l'Afrique de l'Ouest francophones.

Ce septième disque reprend la signature festive du collectif faite d'envolées percussives cathartiques, d'un saxo baryton enflammé et de claviers analogiques rescapés du siècle dernier, mais il  flirte plus ouvertement avec le zouk, le coupé-décalé et le ndombolo. Sur les aigres-douces Soleil couchant et Courage, on chante même en créole. Les textes et les sueurs de Resistance sont, à l'image du titre, contestataires. À commencer par Bull's Eye, inspirée par Occupy Wall Street.

Quand le Souljazz souffle sur les braises, on se sent soulevé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer