Wildheart, de Miguel

Le DroitIsabelle Brisebois 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Musicien... ou amant fougueux? Avec Wildheart, Miguel fait sans ambages dans le sexe, la luxure, la sensualité... et quelques préoccupations sociales.

Trois après Kaleidoscope Dream et le titre Adorn, couronné d'un prix Grammy pour la chanson R&B de l'année, il propose ici un troisième opus résolument accrocheur.

Beautiful Exit donne le ton, la guitare électrique martelant le rythme, le Californien nous rappelant de faire fi des conventions. À la six cordes se mêlent les synthétiseurs pour faire vibrer des notes de soul, de rock et de groove qui évoquent un certain Prince ou, parfois, Marvin Gaye. Dans What's Normal Anyway, l'artiste - «Too proper for the black kids/Too black for the Mexicans» - s'interroge sur sa place dans le monde.

Les langoureuses The Valley, Coffee et NWA - pour ne nommer que celles-là - sont synonymes de musique de chambre... à coucher, tandis que Face the Sun et Going to Hell sont une invitation à danser.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer