The Original High, d'Adam Lambert

Le DroitValérie Lessard 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis American Idol en 2009, Adam Lambert est reconnu pour son style glam-rock. Sur cette troisième galette, les réalisateurs Max Martin et Shellback (Bad Blood de Taylor Swift, entre autres) ont su canaliser le côté théâtral et extraverti de l'auteur-compositeur-interprète pour faire ressortir son côté introspectif.

Ainsi, s'il se fait chaloupant avec Evil In The Night, l'efficace Lucy ou la pièce titre, il laisse aussi entendre une plus grande fragilité sur There I Said It (lui qui n'a pas l'habitude du genre cosigne ici une vraie power ballad), Heavy Fire et l'excellente Ghost Town.

Ses interprétations demeurent signées de sa forte personnalité vocale, qui se teinte aujourd'hui de maturité. Adam Lambert sait de mieux en mieux jouer de sa voix, à la manière de Freddy Mercury (dont il semble d'ailleurs être officiellement devenu le fils spirituel en en reprenant le micro, lors de la plus récente tournée de Queen).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer