Heavy Blues, de Bachman

Le DroitYves Bergeras 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Heavy Blues rentre dans l'oreille comme la tonitruante Ton of Bricks placée en début d'album. Randy Bachman s'est acoquiné avec deux rockeuses rageuses - Anna Ruddick (de Ladies Of the Canyon) à la basse et Dale Anne Brendon à la batterie - rivalisant d'énergie et de puissance. Seule We Need to Talk fait figure d'exception dans cette avalanche de riffs survoltés et de saturations vrombissantes.

On sourit parfois, à ouïr le guitariste septuagénaire jouer au rebelle (Bad Child) persistant à vivre sur le fil du rasoir (The Edge) en défiant le Cornu (Confessing the Devil). Mais ce pilier du rock canadien (Guess Who; Bachman-Turner-Overdrive) a encore du jus.

Et il a, pour une rare fois, accepté de ne pas toucher aux consoles. La réalisation est ici opérée par Kevin Shirley, maître ès-bruit ayant collaboré avec Iron Maiden ou Led Zeppelin.

De prestigieux invités - Neil Young, Peter Frampton, Luke Doucet et feu Jeff Healey, entre autres - se greffent au tapageur trio.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer