Pomme Plastique, d'Édouard Landry

Le DroitYves Bergeras 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Sudburois Édouard Landry a profité de la Nuit émergente (du festival La Nuit sur l'Étang) pour lancer son premier vrai album solo, Pomme Plastique.

Malgré ces apparences, il n'est pas un nouveau venu: l'ex-membre de Konflit Dramatik traîne 20 ans de scène sous ses semelles, et ça paraît! Landry a un sens incontestable de la mélodie. Guitariste et claviériste éclectique, il sait aussi varier les plaisirs, tant par les genres abordés que par les arrangements proposés.

Enregistré chez Shawn Sasyniuk, Pomme plastique témoigne d'une évidente maturité musicale. Sur un tapis pop-folk, ses artisans déposent une corbeille de fruits mûrs et colorés, mais pas surproduits. On navigue d'abord dans la bonne humeur, entre le surf-rock de Redención et les chaloupements ska de Quand tu le voudras.

La deuxième partie du disque privilégie la douceur, et se laisse aller à quelques prouesses acoustiques (Morning Song).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer