Curio City, de Charlie Winston

Le DroitMaud Cucchi 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dans le cabinet de Curio City, son troisième album, Charlie Winston assemble une excitante variété stylistique, des sons électro aux ondulations pop et soul, proposant des chansons aussi accrocheuses qu'intrigantes.

Au détour d'un refrain, le paysage musical peut soudainement virer dans un tourbillon rythmique où grondent les basses et crépitent les claviers (Wilderness). Au creux des geysers sonores, les abîmes de l'introspection: ses chansons s'intitulent Truth, Fear & Love, A Light, rien de moins... sa voix ambrée peut bien s'écouler sur des notes égrenées au piano (Stories), se dissoudre dans un fracas électronique, plonger dans un somptueux bouillon d'angoisse et de légèreté (Lately), elle se charge aussi d'une énergie qui pousserait presque à danser (Just Sayin').

Curio City finit par s'inventer un ailleurs entremêlant la voix céleste de Charlie Winston et des trouvailles d'électro-pop résolument souterraines.

Un album surprenant, vitaminé et efficace.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer