Panorama, de Tire le Coyote

Le DroitYves Bergeras 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Textes intenses sachant marier profondeur, sensibilité et acuité; ambiances country-folk automnales parfaitement roots, parsemées de jolies surprises (telles ces clarinettes et violons se substituant parfois à la guitare lapsteel et l'harmonica)... Tire le Coyote est indubitablement une «voix originale».

Mais c'est justement sa voix - aigrelette tendance nasillarde - qui nous désarçonne. L'artiste assume à fond l'étrangeté de son organe. N'eut été cette voix détonnante, on porterait nous aussi aux nues Benoit Pinette (c'est son vrai nom), qui réalise en outre ce deuxième album.

Panorama porte en bandoulière de magnifiques complaintes (Ma révolution tranquille; Rapiécer l'avenir). Tire le Coyote est sublimement émouvant lorsqu'il console cette Jolie Anne dont le «coeur globe-trotter est un voyage à crédit».

Il est attendu à La Basoche le 7 février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer