Sliding Delta, de Michael Jerome Browne

Le DroitYves Bergeras 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vieux routier de la sphère blues, trois fois nominé à un prix Juno, le Montréalais (né en Indiana) Michael Jerome Browne a la réputation d'être une encyclopédie vivante de la musique blues et roots du sud des États-Unis.

Son nouvel album, Sliding Delta, qu'il vient lancer le 21 janvier au Irene's Pub d'Ottawa (quartier Glebe), est une ode à ce blues austral dépouillé, dont les notes et les molles cadences s'enfoncent dans les sédiments du delta du Mississipi.

Un disque inspiré, venu rendre hommage à quelques «augustes» prédécesseurs d'un autre siècle qui firent naître en lui la flamme, et dont il reprend les chansons: Mississippi John Hurt, Blind Willie McTell, ou la pionnière Memphis Minnie, etc. Ici, l'auteur-compositeur s'efface, se contentant d'interpréter, la voix gorgée d'âme. C'est acoustique et intime, mais intensément roots.

Browne a tout enregistré live, troquant parfois sa guitare pour la douze cordes, le banjo ou la mandoline. Avec autant d'humilité que de dextérité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer