On a tous quelque chose de Sweet People

Le DroitYves Bergeras 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

N'étant guère fan du répertoire de Sweet People, on ne fera pas semblant d'avoir approfondi l'écoute de cet hommage à la bande suisse, servi par une bande de Québécois réunie par Mario Pelchat.

Quatorze succès. De jolies voix. Qu'on n'est pas surpris de trouver ici, vu la sensibilité tout adéquate de la plupart de ces artistes. Parmi lesquels Laurence Jalbert, Renée Martel, Paul Daraîche et Maxime Landry, en plein exercice country-romantique. On demeure tiède.

Jean-François Breau et Patrick Norman, eux, s'amusent avec les sympathiques quadrilles Les violons d'Acadie et La cabane à danser. L'ensemble est bien fait. Encore faut-il aimer le miel, servi à grandes cuillerées.

Plus sobres, les reprises jazzées de Florence K. (Les fiancés du lac de Côme) et d'Emilie-Claire Barlow (Neige), sont plus intéressantes. Tout comme les trémolos de Marco Calliari (qui fait sienne Une chanson italienne) et les accents méditerranéens de cet Au revoir, version Cindy Daniel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer