Dumas

Le DroitValérie Lessard 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Entouré d'une nouvelle bande de collaborateurs (incluant l'auteur Alexandre Soublière, pour les textes), l'auteur-compositeur et interprète de 35 ans renoue avec le côté pop du Cours des jours (la très belle Silence radio fait d'ailleurs joliment écho à Linoléum).

Dumas chante l'amour dans tous ses états, y compris de vol stationnaire, voire stagnant, sur l'éloquente Compte à rebours. Mais à l'image d'Une journée parfaite, il fait souffler un vent d'espoir, une envie de regarder droit devant sur cet éponyme. Le guitariste en lui prouve une fois de plus son indéniable talent pour créer des mélodies et ambiances accrocheuses, chaloupantes.

Ce qu'elles perdent en rock dansant (exception faite des énergiques Ne me dis pas et Sa chambre), elles le gagnent en une sensualité empreinte de R&B et de soul (État voyou et La Nuit en sont des exemples probants). Quant au chanteur, il livre ses 10 pièces sur un ton intimiste, assumant les limites de ses cordes vocales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer