Juste une note, de BATpointG

Le DroitMaud Cucchi 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pouvait-on imaginer plus contrasté que le hip-hop et... l'accordéon! Retenez son nom même s'il est imprononçable et pas vendeur pour un sou: BATpointG.

Le bagou français a connu de beaux moments avec le slam de Grand Corps Malade, les murmures pianistiques de Vincent Delerm, les rugissement de Joeystarr, la gouaille des Têtes Raides ou la consternation haletante de Fauve? Il faudra désormais compter avec BATpointG, nouveau venu de l'Hexagone, plutôt atypique dans son genre «rappeur accordéoniste».

Une chanson faite d'acronymes (CQFD), une autre avec Juste une note. Au-delà de l'exercice stylistique, BATpointG offre un album intense, complexe, et livre un sombre constat de son époque sans renoncer à l'essentiel (Je joue). On salue la vraie prise de risque musicale (de l'accordéon, donc, à l'électro) ainsi que la lucidité du propos qui saura toucher un large public même si les paroles sont très parisiano-centrées.

Un univers singulier à fleur d'âme!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer