No Fixed Address, de Nickelback

Le DroitValérie Lessard 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Bien que logeant à une nouvelle enseigne (l'étiquette Republic Records), le huitième album du quatuor, No Fixed Address, poursuit une tradition solidement établie par la bande de Chad Kroeger.

Les Canadiens continuent à balancer leurs chansons entre guitares lourdes et «attitude» grunge plein la voix (leur hymne à la rébellion, Edge Of A Revolution, s'avère aussi vibrant que générique, malgré la NSA, la CIA et Wall Street pointés du doigt), d'un côté, et ballades pop-rock sirupeuses (Miss You, What Are You Waiting For?, Satellite), de l'autre.

Entre ces deux pôles qu'ils parviennent malgré tout à rendre accrocheurs la plupart du temps, Nickelback touche évidemment au plus suggestif par She Keeps Up ou Got Me Runnin' Round (avec Flo Rida).

Bref, plus ça change, plus c'est pareil pour le chanteur, son frère Mike Kroeger (basse), Ryan Peake (guitare) et Daniel Adair (batterie): ils s'éparpillent sans convaincre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer