Black Star Elephant, de Nico & Vinz

Le DroitValérie Lessard 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Nicolas «Nico» Sereba est Ivoirien. Vincent «Vinz» Dery est Ghanéen. Ils sont aussi tous deux Norvégiens.

C'est d'ailleurs à Oslo qu'ils se sont rencontrés. De là que leur pop aux indéniables influences africaines, tant dans les textes que les rythmes métissés serrés, résonnent aujourd'hui (en anglais, mais avec quelques mots en français sur People) jusqu'ici.

Sans surprise, il est beaucoup question d'identité, de destinée, de migrations, d'appartenance, de choix, de la croyance de pouvoir forger soi-même son avenir. Si les mélodies et les thèmes paraîtront un brin redondants à la longue, les interludes parlés ou chantés renvoient à l'esprit des griots et ajoutent une intéressante touche de sagesse ou de mise en perspective.

Vus sur scène en première partie de Bruno Mars, cet été, au Centre Canadian Tire, on retrouve le duo avec plaisir par le biais d'une galette plutôt sympathique, qui inclut leur tube Am I Wrong.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer