Turning Rocks, de Thus Owls

Le DroitValérie Lessard 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Effarouchant à la première écoute, le nouvel album du couple Erika et Simon Angell exige d'être apprivoisé. Surtout si on s'est précédemment perdu dans les vastes espaces de Harbours (dont il reste ici quelques relents planants sur As Long as We Try a Little).

La patience est amplement récompensée. Turning Rocks (en magasins mardi) porte bien son titre: en les retournant, les neuf pièces révèlent sous les notes du duo et entre les mots d'Erika Angell des âmes blessées, des êtres en quête de lumière et de réponses à leurs questions. Comment pardonner (White Flags Down)? S'affranchir du quotidien signifie-t-il la fin du couple (Ropes)? Comment parer du point sur un «i» se tenant droit les poings qui marquent les corps et l'esprit (A Windful of Screams)?

Avec ses sonorités urbaines et pulsives, parfois sombres (la pièce titre), ou évoquant le Far-West (Thief, sur laquelle chante Taylor Kirk, de Timber Timbre), on ressent l'enracinement dans le continent nord-américain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer