Sophie Vaillancourt se livre sur des airs rétro

Si le cédé de Sophie Vaillancourt porte le... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Si le cédé de Sophie Vaillancourt porte le titre Histoires de filles et de garçons, elle n'avait toutefois pas a priori envie de chanter l'amour

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

Sur le même thème

Sophie Vaillancourt se pointe à l'entrevue ses cheveux longs tombant en cascade légèrement ondulée sur les épaules, vêtue d'une mignonne et courte robe rouge au col Claudine blanc - une allure rétro collant bien aux musiques de son premier album. Il ne faut cependant pas se fier aux apparences, car derrière la belle ingénue se cache une femme de 26 ans fonceuse, réfléchie, qui ne craint pas de se «salir les mains dans la boue» pour mieux Danser sous la pluie, quand elle est convaincue de faire ce qui est le mieux pour elle et non les autres.

«Cette chanson me représente bien, soutient l'auteure, compositrice et interprète dans un sourire un brin timide. En 2007, j'ai choisi, contre l'avis de mes parents, de reporter mon entrée à l'université pour accepter un contrat de mannequin en Afrique du Sud. C'est important pour moi de ne pas décevoir les gens de mon entourage, mais j'ai appris à m'écouter, aussi, parce que jusqu'à maintenant, ça m'a permis de m'épanouir. Danser sous la pluie illustre bien à quel point je me sens parfois à contre-courant, comment je suis souvent tiraillée entre mon côté rationnel et mon côté plus artistique.»

Sa sélection pour Star Académie, en 2009, lui donne une autre erre d'aller. «Ça m'a comme sauvée, en m'ouvrant des portes auxquelles je ne croyais pas être capable, ni pouvoir cogner», avoue l'enseignante au primaire. «Pour arriver à chanter, pour moi, il n'y avait pas d'autre avenue possible, je crois...»

Sophie Vaillancourt est néanmoins consciente que «trois ans plus tard», elle ne peut plus compter sur l'effet Star Académie pour mousser les ventes de son disque. «Je vais devoir aller chercher les gens une personne à la fois.»

Si son cédé porte le titre Histoires de filles et de garçons, elle n'avait toutefois pas a priori envie de chanter l'amour.

Plus de détails dans LeDroit du 4 décembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer