Trois anges chantent Noël

Andrée Poirier, Claire Duguay et Louise Poirier lancent... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Andrée Poirier, Claire Duguay et Louise Poirier lancent un disque de Noël pour une bonne cause.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

À elles trois, Claire Duguay, Andrée et Louise Poirier forment TRIA et Les Chipies. D'un côté, elles accompagnent les familles dans «les joies du mariage» et «les méandres du deuil» par leur musique. De l'autre, elles chantent la femme dans tous ses éclats et états, entre autres les 8 mars.

Les trois auteures-compositrices-interprètes outaouaises ont indéniablement le sens de l'engagement. Quand Louise Poirier a accepté de relever le défi d'aller grimper le Kilimandjaro, en février prochain, au profit de la Fondation du CSSS de Gatineau, ses deux complices n'ont pas hésité à lui proposer le soutien... de leur voix, entre autres.

À trois, les musiciennes et chanteuses ont donc sélectionné 10 titres du temps des Fêtes, en plus d'un slam que Louise Poirier avait écrit l'an dernier pour la Guignolée des médias (La guignolée, la guignoloche), et enregistré un album de Noël. La vente de Trois anges sont venus ce soir permettra à la future grimpeuse d'amasser, espère-t-elle, sa cotisation de 5000$ pour l'achat d'un échographe numérique.

«On a travaillé à la bonne franquette, à l'image de notre groupe, soit guitare, piano et voix en harmonies», a souligné Louise Poirier, lors du lancement officiel du cédé, hier.

Dans cet esprit de simplicité, elles ont pu compter sur leur ami Réjean Julien, qui leur a installé un studio, chez Louise Poirier, à Montebello. Avec l'envie de «ramener le sens du don et du partage dans Noël», et pour refléter le travail de TRIA, qui se produit souvent dans les églises, comme l'a mentionné Claire Duguay, elles ont ensuite choisi des cantiques et des chants sacrés. Des airs bien connus (dont Minuit, chrétiens et Dans le silence de la nuit) et d'autres, qui le sont beaucoup moins (C'est Noël tous les jours et La Valse de Noël, par exemple).

«On a opté pour un côté serein, paisible, introspectif, plutôt que festif», a expliqué Andrée Poirier.

Plus de détails dans LeDroit du 14 novembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer