Retour «danse» dans le passé

De Gatineau à Brooklyn, la chorégraphe Noémie Lafrance... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

De Gatineau à Brooklyn, la chorégraphe Noémie Lafrance revient avec une joie non dissimulée sur la terre de ses origines.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des cliquetis venus des arbres indiquent le chemin de la Fonderie, à Hull. Cette installation sonore du centre de production DAÏMÔN accueille le visiteur curieux de s'aventurer sous les hauts plafonds de la Fonderie.

58 000 pieds carrés entourés de verrières, l'espace majestueux représente l'un des derniers vestiges de l'ère industrielle de la région. Cet été, il héberge le travail monumental d'une douzaine d'artistes en arts visuels réunis dans l'exposition À perte de vue. Parmi eux, la chorégraphe Noémie Lafrance a été conviée en résidence de création avec son époux, Peter Jacobs, par le centre d'art contemporain AXENÉO7. Le fruit de leur spectacle in situ, fabriqué sur (dé)mesure avec une cinquantaine de comédiens, se découvrira gratuitement les mercredis 16 et 23 août, à 20 h. 

Le trajet de haute intensité de Noémie Lafrance est marqué par de grandes étapes. Cette Gatinoise d'origine a grandi dans le quartier Mont-Bleu et fréquenté l'École secondaire De La Salle avec sa concentration en danse à la fin des années 1980, avant d'aller étudier à Montréal puis à New York et d'y établir sa compagnie depuis 2001. Formée à la prestigieuse école de Martha Graham, elle multiplie les projets de performances in situ et collabore aussi à des vidéos musicales (pour Feist, Justin Timberlake, Justin Bieber...).

De Gatineau à Brooklyn, Noémie Lafrance mesure le chemin parcouru et revient avec une joie non dissimulée sur la terre de ses origines. « Je retrouve les saveurs et odeurs de mon enfance »,partage-t-elle à l'entrée de la Fonderie en accueillant un nouveau technicien, en redirigeant des touristes curieux de visiter l'exposition ou en gérant l'emploi du temps de son fils Ulysse, 8 ans, qui trouve parfois le temps long pendant les répétitions.

Danser dans des lieux inusités

Un escalier en colimaçon, un garage plongé dans le noir, une piscine abandonnée... Noémie Lafrance s'intéresse aux espaces de représentation non conventionnels chargés d'une histoire, d'une atmosphère ou de lignes architecturales propices à devenir la matrice d'une chorégraphie.

« J'utilise surtout des espaces vierges, complète-t-elle. Je crée rarement pour des expositions. Cette expérience à la Fonderie me pousse à chercher de nouvelles perspectives sur les oeuvres. » Écrite par Peter Jacobs et conçue en tableaux pour faire traverser aux comédiens et participants les grands espaces d'À perte de vue, cette performance peut accueillir plus de 500 spectateurs.

« L'écriture de la pièce s'appuie sur certains événements historiques, dont la colonisation », explique Peter Jacobs qui a fait de son homonyme, un Indien ojibwé converti en missionnaire méthodiste, un personnage du spectacle.

La résidence de création est aussi l'occasion de retrouvailles. Noémie Lafrance a ainsi convié deux de ses anciens professeurs à De La Salle, Solange Paquette et Jean Bellefeur, à rejoindre la distribution. Tout comme une amie d'enfance devenue comédienne, Noémie Godin-Vigneault, qui lui aura permis indirectement de revenir à Gatineau grâce à cette commande d'AXENÉO7. 

« Finalement, la ville ne change pas beaucoup », constate la chorégraphe en comparant Gatineau avec la gentrification galopante de Brooklyn. « À New York, les gens ont le feu aux fesses, le rythme effréné implique une autre façon de travailler. » 

Tout en gardant la rigueur professionnelle de leur compagnie, Noémie Lafrance et Peter Jacobs peuvent enfin desserrer la ceinture émotionnelle et se faire plaisir. « C'est une façon agréable de renouer avec le passé, » conclut-elle.

Pour y aller

Quand ? 16 et 23 août, à 20 h

Où ? Fonderie, 211 rue Montcalm, Gatineau

Renseignements : axeneo7.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer