Hit the Floor: l'énergie au rendez-vous

  • La grâce, la souplesse et la détermination sont parties prenantes du talent des danseuses. (Martin Roy, Le Droit)

    Plein écran

    La grâce, la souplesse et la détermination sont parties prenantes du talent des danseuses.

    Martin Roy, Le Droit

  • 1 / 8
  • Les nombreuses chorégraphies ont épaté le public. (Martin Roy, Le Droit)

    Plein écran

    Les nombreuses chorégraphies ont épaté le public.

    Martin Roy, Le Droit

  • 2 / 8
  • Les performances sont toujours très intenses. (Martin Roy, Le Droit)

    Plein écran

    Les performances sont toujours très intenses.

    Martin Roy, Le Droit

  • 3 / 8
  • La coordination des équipes de danse est un élément essentiel qui a su faire vibrer la foule. (Martin Roy, Le Droit)

    Plein écran

    La coordination des équipes de danse est un élément essentiel qui a su faire vibrer la foule.

    Martin Roy, Le Droit

  • 4 / 8
  • Le spectaculaire était à l'honneur. (Martin Roy, Le Droit)

    Plein écran

    Le spectaculaire était à l'honneur.

    Martin Roy, Le Droit

  • 5 / 8
  • Les jeux d'éclairage ont su donné toute l'ampleur nécessaire à la réussite de leur performance. (Martin Roy, Le Droit)

    Plein écran

    Les jeux d'éclairage ont su donné toute l'ampleur nécessaire à la réussite de leur performance.

    Martin Roy, Le Droit

  • 6 / 8
  • Des acrobaties à couper le souffle. (Martin Roy, Le Droit)

    Plein écran

    Des acrobaties à couper le souffle.

    Martin Roy, Le Droit

  • 7 / 8
  • La danse à claquettes était à l'honneur. (Martin Roy, Le Droit)

    Plein écran

    La danse à claquettes était à l'honneur.

    Martin Roy, Le Droit

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'énergie qui se dégageait de la compétition de danse multistyle Hit the Floor au cours des derniers jours à Gatineau était assez puissante pour alimenter l'ensemble du complexe du casino Lac-Leamy, et encore plus.

L'événement a connu un vif succès de participation et de foule, et engendre des retombées économiques de plus de 2 millions $ pour la région.

Un nombre record de plus de 2700 danseurs d'une soixantaine d'écoles de danse canadienne ont pris d'assaut le Centre des congrès du Casino du Lac-Leamy pour y présenter quelque 800 prestations de haut calibre en danse contemporaine, ballet, lyrique, jazz, claquette, théâtre musical et hip-hop, notamment. 

L'événement avait lieu en Outaouais pour une quatrième année.

Nicolas Bégin, le créateur de  Hit the Floor, a précisé que les danseurs sont sur place pour des compétitions, mais aussi pour apprendre et se faire découvrir par des producteurs.

« Hit the Floor, c'est ouvert à tous. Nous avons des danseurs autant de niveau novice que professionnel. On a des jeunes et des adultes », a précisé M. Bégin, qui a performé aux émissions America's Best Dance Crew et So You Think You Can Dance Canada.

Des pères et des mères qui allaient encourager leurs enfants s'entraîner en danse les samedis matins ont décidé de s'y mettre, et la plupart des écoles de danse ont leurs propres troupes de compétitions d'adultes qui, aujourd'hui, foulent aussi les planches à Hit the Floor.

« Ils ne font pas seulement ça pour le loisir, ils se donnent beaucoup. C'est un des plus beaux moments aussi parce que les jeunes viennent encourager leurs parents », a raconté M. Bégin.

« Hit the Floor dégage vraiment une énergie très familiale. Nous encourageons beaucoup les saines valeurs. Les gens, lorsqu'ils voient du talent sur la scène, même si ce n'est pas de leur école de danse, ne sont pas là juste pour la compétition, mais ils sont là pour apprendre. Les gens sont hyper respectueux », a continué M. Bégin.

Le but ultime pour les participants est d'être sélectionné parmi les huit coups de coeur du jury pour monter sur la scène lors du Showcase All-Stars du samedi soir.

Carole Brouard, directrice de l'Atelier de danse Carole Brouard à Gatineau, a indiqué qu'elle et sa troupe de 165 danseurs, la plus grosse en Outaouais, précise-t-elle, attendaient impatiemment Hit the Floor depuis la fin de la dernière édition l'année dernière. 

« C'est la compétition de l'année, a raconté sur un ton énergique Mme Brouard. Il faut être ici pour voir tout ce qui se passe ».

« Hit the Floor est la première compétition de l'année dans l'Outaouais. Elle nous prépare à celles qui s'en viennent. Sauf qu'à Hit the Floor, on retrouve une atmosphère qu'on n'a pas dans aucune autre compétition. Comme Nicolas le dit, c'est un événement, mais un événement très centré sur ce qui se passe à l'intérieur des compétitions avec les parents, les danseurs, les familles. J'ai vécu la première année de compétition, et je pense que ça a doublé, voir triplé en importance en quatre ans », a continué Mme Brouard, qui compte 39 ans d'expérience dans le métier.

Janick Arseneau danse avec Jennifer Lopez (J.Lo) à son spectacle en résidence à Las Vegas. La jeune femme de Bathurst, au Nouveau-Brunswick, était de passage à Gatineau pour appuyer Nicolas, avec qui elle a dansé pendant de nombreuses années. 

« En tant que danseuse, je trouve que c'est l'événement le plus spécial pour les danseurs au Canada. C'est une belle plateforme qu'il a créée pour les danseurs, pour grandir, pour donner l'occasion de compétitionner dans un monde sans jugement. Oui, il y a des juges, mais entre danseurs, il y a de la vibe. C'est comme un gros party, tout le monde se supporte, tout le monde applaudit, que tu connaisses ou non les danseurs », a raconté Mme Arseneau, qui, se référant à son parcours, appelle les danseurs à suivre leurs rêves.

Le phénomène Hit the Floor a commencé en 2011 à Lévis. Une compétition sera tenue pour la toute première fois à Toronto cette année.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer