Hit the floor prend racine

La compétition de danse Hit the Floor s'arrêtera... (Courtoisie)

Agrandir

La compétition de danse Hit the Floor s'arrêtera à Gatineau cette semaine.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est un pari plutôt osé que d'organiser une compétition de danse en région, à la lisière des centres artistiques. L'idée lancée en 2010 par Nicolas Bégin, danseur trentenaire originaire de Lévis, au Québec, connaît un nouvel élan, cette année.

Pour sa quatrième édition du 16 au 19 mars, Hit the floor attend 12 000 spectateurs à Gatineau, où elle prend ses quartiers au Centre des congrès du Casino du Lac-Leamy. Une centaine d'écoles de danse se réuniront afin de concourir dans les différentes catégories au programme : danse contemporaine, ballet, jazz, claquettes et compagnie. Quatre jurés internationaux les accueilleront tous les jours de 7 h à 23 h 30, prêts à livrer leurs commentaires sur le vif. 

L'organisation a même dû refuser des candidatures enregistrées selon le principe « premier inscrit, premier servi ». L'engouement est tel qu'une journée supplémentaire a été ajoutée au programme. Pour la première fois, la compétition a reçu 2000 $ de la Ville de Gatineau ainsi qu'une contribution financière de Tourisme Outaouais, attentif aux retombées économiques d'un tel événement dans la région.

Showcase All-Stars, le spectacle de clôture, est prévu le 18 mars avec les lauréats de la compétition ainsi que certains danseurs invités. « La crème de la crème » des performances, assure le fondateur qui n'anticipait pas un tel succès à son projet : 60 % des participants proviennent de l'extérieur de la région. Après Lévis et Ottawa/Gatineau, la compétition ajoutera Toronto à son calendrier à compter de ce printemps (28-30 avril).

350 000 abonnés sur la page Facebook, des candidatures réservées un an à l'avance, 800 prestations programmées, plus de 200 bénévoles pour chaque édition et une équipe permanente de cinq employés à temps plein. Hit the floor est un hit à lui seul.

« On apprend à se positionner en tant qu'événement de classe mondiale », se réjouit Nicolas Bégin, lui-même familier de la scène internationale. Il a notamment dansé pour le Cirque du Soleil à Hawaii et participé à l'émission Amercian Best Dance Crew à Los Angeles, en plus d'être juré à la compétition américaine World Hip Hop Dance Championship.

« Juste en hip hop, le Canada est l'un des pays les plus forts, analyse-t-il. Les danseurs canadiens professionnels n'ont aucun mal à trouver du travail à Los Angeles, par exemple. On a la réputation d'être disciplinés, de travailler fort et d'être professionnels. » Parallèlement à la remise des prix, cette compétition servira peut-être de tremplin artistique aux meilleurs danseurs car les performances sont filmées, postées sur Internet et susceptibles de devenir virales.

Pour y aller

Quand ? 16-19 mars

Où ? Centre des congrès de Gatineau

Renseignements ? hitthefloor.ca ou 1 (800) 448-5916




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer