De pointes et de «Trocks»

Sur scène, l'effet spectaculaire des Ballets Trockadero tient... (Courtoisie)

Agrandir

Sur scène, l'effet spectaculaire des Ballets Trockadero tient au fait que ce sont des hommes qui reprennent les plus grands rôles féminins du répertoire classique. À droite sur la photo, on aperçoit Alberto Pretto, qui interprète Esmeralda.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Longs cils, tutus ajustés, maquillage de voiture volée. Les danseurs des Ballets Trockadero de Monte Carlo ne passent pas inaperçus.

Dragqueens sur pointe ? Danseurs costumés en danseuses ? Les interprètes de cette compagnie née de la scène drag new-yorkaise dans les années 70 sont bien plus. Ils s'emparent de rôles féminins exigeants du répertoire classique et surprennent par leur volonté de se les réapproprier. Ils présenteront un échantillonnage de styles dans un programme mixte, le 17 février à la salle Southam du Centre national des arts. 

Partant des plus grands ballets classiques, composant collectivement en fonction de leurs personnalités, maniant la parodie et l'autodérision, ils se sont imposés par l'humour et la transgression. Le public a vite adhéré à leur univers spectaculaire en piquant pas mal de fous rires. La presse, elle aussi, ne cesse de relayer les aventures artistiques de cette troupe gaie qui, sous la houlette de Tory Dobrin, a pris les chemins de traverse du ballet classique.

« Je sentais que, dans les compagnies traditionnelles, je n'avais pas ma place, évoque le danseur Alberto Pretto. Je connaissais les Trocks, j'ai commencé à me dire que je pourrais essayer, que ça allait peut-être me plaire. »

De fait, six ans après avoir rejoint la troupe, l'Italien qui a fait ses armes à l'English National Ballet, s'épanouit pleinement en Nina Immobilashvili, un nom de scène aussi imprononçable que déluré. La bio officielle ? « C'est la grande terreur internationale du monde du ballet, elle conserve des dossiers complets sur toutes les grandes personnalités de la danse », dévoile le programme. 

Le public ottavien la découvrira sautillante en cygne dans la présentation du deuxième acte du Lac des Cygnes, puis désespérée en Esmeralda lors du pas de deux éponyme tiré de Notre-Dame de Paris, et enfin serveuse de l'ultime Don Quichotte.

Ce que le programme ne dit pas : Alberto Pretto a toujours eu un faible pour les pointes et rejoignait le cours des filles, à la barre, quand il était tout jeune. Puis sa carrière professionnelle l'en a éloigné... « Les hommes ne dansent pas sur les pointes, ils portent les danseuses le plus souvent », fait-il remarquer. 

Ce rôle de second violon ne lui convient guère. Il décide d'assouvir sa vocation en reprenant des cours de pointe ; pas évident de soulever avec grâce un corps déjà musclé par des années de pratique... À lui les rôles féminins quand la compagnie l'embauche en 2011 : « Avec les Ballets Trockadero, je n'ai jamais autant dansé dans un ballet classique ! » se réjouit l'heureux élu. 

Il apprend à participer à la vivacité d'une identité collective forte : cela signifie des heures de maquillage avant chaque représentation, le port de tutus, ou encore une adaptation technique rigoureuse pour maîtriser des chorégraphies conçues en fonction de corps féminins. 

« Le directeur ne nous demande pas de danser en fille, nuance-t-il. Nous conservons notre attaque masculine, énergique. » 

Nul doute que le destin d'Alberto Pretto devait rejoindre celui des Ballets Trockadero de Monte Carlo : le danseur est le seul de la troupe à avoir vécu à Monaco, où il a fréquenté l'Académie de Danse Classique Princesse de Grace. La troupe n'a sinon aucun lien avec la principauté.  

Au fil des années, les « Trocks » n'ont cessé de surprendre leur public. Un gage récent de leur succès ? La création d'une ligne de Lego à leur effigie... avec tutus et perruques à emboîter. Ça ne s'invente pas.

Pour y aller

Quand? 17 février

Où? Salle Southam du CNA

Renseignements? Billetterie du CNA, 613-947-7000 ; Ticketmaster.ca, 1-888-991-2787

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer