Danse élargie

La rentrée en danse est riche de belles promesses. À commencer par le Lac... (Courtoisie)

Agrandir

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La rentrée en danse est riche de belles promesses. À commencer par le Lac des cygnes de la chorégraphe sud-africaine Dada Masilo, pour 15 danseurs noirs en tutu et sur pointes (présenté à guichets fermés au Centre national des arts le 12 janvier). Toujours au CNA, la suite de la programmation mise sur les ballets et l'esthétique latine.

Cette année, les balletomanes seront bien servis avec le Royal Winnipeg Ballet et sa création audacieuse Going Home Star - Truth and Reconciliation s'inspirant de l'horreur des pensionnats autochtones (28 au 30 janvier).

Le prestigieux Hong Kong Ballet dansera ses premiers pas au CNA dans une double affiche, classique et moderne. D'abord, dans un triple programme mixte de ballet contemporain: Dancing With the Wind, Castrati et In Light And Shadow (1er mars), puis avec l'exemple parfait du classique La Belle au bois dormant, inspiré de la chorégraphie de Marius Petipa sur une partition de Tchaïkovsky (3 au 5 mars). Enfin, le Ballet national du Canada offrira La Sylphide, l'une des chorégraphies les plus anciennes du répertoire classique (7 au 9 avril).

Vibrations latinos

Ferveur latine avec le duo d'illustres danseurs/chorégraphes Akram Khan et Israël Galvan hybridant flamenco et kathak indien dans Torobaka (19-20 février), mais aussi avec deux compagnies brésiliennes: la São Paulo Companhia de Dança, dans un triple programme diversifié (The Seasons, Mamihlapinatapai et Gnawa; 26 avril), ainsi que la Companhia Urbana de Dança (21 et 22 avril). Une fenêtre sur l'Espagne, très attrayante, avec la danseuse-chorégraphe María Muñoz qui s'empare du Clavier bien tempéré de Bach pour articuler danse, corps et musique (14 au 16 avril).

La Maison de la culture de Gatineau se met quant à elle au tango et au bandonéon, en accueillant Tango - La passion d'une vie, présenté par Romulo Larrea, spectacle auquel participent trois musiciens et deux danseurs (24 mars).

Événements spéciaux

On retrouvera avec grand plaisir la série Face à Face, une semaine privilégiée de rencontres internationales en danse contemporaine, coprésentée par le CNA et ODD. À l'affiche, du 24 au 27 février: l'Allemagne et la France (Monchichi de la Company Wang Ramirez), la Finlande (This Is The Title, d'Ima Iduozee), Israël (Ours d'Idan Sharabi), la Belgique (Not About Everything, de Daniel Linehan) et les États-Unis (It happened it had happened it is happening it will happen, de Joanna Kotze).

Autre rendez-vous annuel, le Festival Danse Canada coproduit par le CNA se tiendra du 4 au 11 juin. On y retrouvera Peggy Baker Dance Projects, 605 Collective et Mélanie Demers, entre autres. Parallèlement, le centre de danse contemporaine ODD proposera à la même période ODD is OFF, de nouvelles chorégraphies de la directrice artistique Yvonne Coutts, associée à Marilou Lépine.

Également à l'affiche d'ODD, Plastic (titre provisoire) créé et interprété par Noam Gagnon, explore les frontières de la représentation ainsi que les fluctuations du corps et de l'identité (12 au 14 mai).

Pour y aller:

Centre national des arts: 1-888-991-2787

Cour des arts, ODD: 613-233-6266 

Salle Odyssée: 819-243-2525

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer