Les insécurités plus matures d'Aurélie

Les personnages d'Aurélie Laflamme - Les pieds sur... (Courtoisie)

Agrandir

Les personnages d'Aurélie Laflamme - Les pieds sur terre

Courtoisie

Le DroitValérie Lessard 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À l'instar des jeunes comédiens qui en incarnent les personnages, Aurélie Laflamme - Les pieds sur terre a nettement pris du galon. Avec pour résultat que le deuxième long métrage issu de la populaire série de romans jeunesse d'India Desjardins joue habilement des élans de maturité et des innombrables insécurités liés aux choix inhérents à la dernière année du secondaire.

Entre robe et partenaire de bal et orientation de carrière, entre amours et amitiés, les coeurs et têtes de «Laf», Kat (sa meilleure amie), Nicolas (son premier amour), Tommy (son voisin-peut-être-plus-que-juste-un-meilleur-ami-tueur-d'araignées) et JF (le cinquième larron de la joyeuse bande, non complexé par son homosexualité) balancent en quête de leur point d'équilibre. Face à l'avenir, chacun cherche sa chacune... et, surtout, «sa» place.

Aurélie doit jongler avec plusieurs nouveautés dans son existence: un beau-père bien gentil, mais dont elle se tient à distance de crainte de trahir son père décédé; sa mère qui, entre deux bouffées de chaleur, ne semble jamais capable de dire ni faire la bonne chose aux yeux de sa fille; et un voisin charmant, Tommy, avec qui elle a noué une amitié qui gêne de plus en plus son amoureux Nicolas.

Certes, les lecteurs assidus du Journal d'Aurélie Laflamme verront s'incarner certaines scènes cultes des romans, incluant le fameux baiser devant Musique Plus, par exemple. Cela dit, les plus jeunes qui découvriront le petit monde d'Aurélie y entreront de plain-pied sans avoir l'impression de ne pas être dans le coup s'ils n'ont ni lu, ni vu le premier film (sorti il y a quand même cinq ans).

Authenticité

En adaptant les deux derniers tomes de sa série, India Desjardins a su préserver l'essentiel du ton et des questionnements existentiels de ses personnages, à cheval entre les scènes plus comiques (dont celles où Aurélie se transforme en sa jumelle Simone-Sandrine) et les moments plus émotifs ou romantiques (dont la soirée du bal, qui se termine à l'hôpital).

Si ses dialogues sonnent si vrai, c'est aussi parce qu'ils sont portés par des comédiens qui leur donnent toute leur authenticité.

Marianne Verville fait preuve de l'aplomb qui lui faisait un peu défaut, dans le premier film, pour rendre à merveille toutes les ambivalences d'Aurélie, y compris par ses mimiques.

La Gatinoise Geneviève Chartrand rechausse avec assurance les souliers de la fougueuse Kat. Aliocha Schneider campe un Nicolas désemparé face à la relation qui s'est développée entre sa blonde et Tommy, pendant qu'Hubert Lavallée-Bellefleur porte avec fierté le rôle de Jean-Félix, dit JF, permettant de présenter un réjouissant personnage d'adolescent gai bien dans sa peau.

Quant à Lou-Pascal Tremblay, au sourire aussi charmeur que charmant, il incarne un Tommy à mi-chemin entre l'attirant bad boy et le grand romantique. Cette combinaison, dont il joue avec un naturel désarmant à l'écran, en fera indéniablement craquer plus d'une...

Autour d'eux, les adultes ne sont pas en reste: Édith Cochrane, qui prête ses traits à la mère d'Aurélie, s'avère toujours aussi juste, alors que David La Haye fait du prof de français d'Aurélie un homme plus motivateur que détestable.

Nicolas Monette signe quant à lui une première réalisation cinématographique laissant toute la place à ces énergies et complicités bouillonnantes, faites de doutes et d'espoirs, qu'il a su aussi canaliser et filmer avec efficacité.

Au générique

Aurélie Laflamme - Les pieds sur terre. De Nicolas Monette.

Avec Marianne Verville, Geneviève Chartrand, Lou-Pascal Tremblay, Aliocha Schneider, Hubert Lavallée-Bellefleur, Édith Cochrane et David La Haye.

*** 1/2

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer