FFO: 25000 cinéphiles au rendez-vous

Didier Farré, president du FFO (au centre), entouré... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Didier Farré, president du FFO (au centre), entouré des membres des divers jurys et des dignitaires présents lors de la ceremonie de clôture du festival.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est le cas de le dire, la critique est unanime. Avec un achalandage record avoisinant 25000 cinéphiles, dont certains ont avoué avoir visionné rien de moins que 30 courts et longs métrages en l'espace d'une semaine, le 17e Festival du film de l'Outaouais (FFO) a été couronné de succès.

Si certains ont fait pleurer alors que d'autres ont causé des éclats de rire ou laissé sans mots, la centaine de films présenté au cours des huit derniers jours ont permis de répondre aux goûts de tous.

«C'est vraiment la plus grande réussite qu'on ait jamais eue. La température a peut-être aidé, mais le choix des films assurément aussi, entre autres avec les excellents films québécois à l'affiche. Des films dont le public est plus limité ont même fait salle comble, comme Autrui, de Micheline Lanctôt [...] Il y avait de longues files d'attentes et certaines personnes n'étaient jamais venues auparavant et ont dit que la programmation était formidable», de dire le directeur général du FFO, Didier Farré.

Vendredi soir, quelques minutes avant la projection du film de clôture, Le journal d'une femme de chambre, le prix du public Télé-Québec a été attribué sans trop de surprise au plus récent film de Léa Pool, La Passion d'Augustine, qui fait courir les foules au Québec depuis sa sortie en salles la semaine dernière. En un seul week-end, l'oeuvre cinématographique mettant entre autres en vedette Céline Bonnier, Diane Lavallée et la jeune pianiste de talent Lysandre Ménard a cumulé des recettes de 230000$.

Après avoir damé le pion à Mommy (Xavier Dolan) l'automne dernier en décrochant le prestigieux prix du meilleur long métrage canadien au Festival international du film de Toronto, le long métrage québécois Félix et Meira, du cinéaste Maxime Giroux, a reçu le prix de la critique du FFO. Le film raconte une histoire d'amour improbable entre une femme mariée juive hassidique et un homme de bonne famille en deuil de son père. Gagnant de neuf prix Jutra il y a deux semaines, en plus d'avoir remporté de multiples honneurs entre autres à Cannes, Namur et Vancouver, le film Mommy a mérité le prix du jury. Malgré la grande qualité des autres films dans la course, le choix du film le plus lucratif de l'année 2014 au Québec s'imposait, a mentionné l'un des membres du panel de juges.

Quant au prix Jeunesse Radio-Canada, décerné par un jury composé de trois adolescents de la région, il a été remis au drame américain Whiplash. Les autres films en lice étaient 1987 et La leçon. Notons que la salle comble de vendredi au Cinéma 9 a pu voir en primeur nord-américaine le film français Le journal d'une femme de chambre, car sa date de sortie en salles est 1er avril à l'Hexagone et le 24 avril dans la Belle Province.

Projets d'agrandissements

Par ailleurs, Didier Farré a indiqué au Droit qu'il a toujours des projets d'agrandissement dans ses cartons pour le Cinéma 9, dont il est propriétaire.

«À l'époque, les propriétaires de l'immeuble avaient demandé de racheter des terrains afin de construire quatre salles de cinéma supplémentaires. Nous sommes toujours prêts à le faire, mais à l'époque, M. Bureau (ex-maire de Gatineau) nous avait répondu qu'il voulait une ville verte, avec le Rapibus, etc. Nous serions très heureux si l'on pouvait avoir davantage d'espaces de stationnement, car on agrandirait l'immeuble au-dessus de ceux-ci. Ça ferait du bien et ce serait les salles les plus modernes du monde, j'en suis persuadé», affirme-t-il.

Aucune rencontre formelle n'a encore eu lieu à ce sujet entre l'homme d'affaires et le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Le 18e FFO, qui devait initialement avoir lieu du 24 au 31 mars 2016, sera plutôt présenté une semaine plus tôt, a annoncé hier M. Farré, qui ne souhaite pas que l'événement soit présenté en plein long week-end de Pâques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer