L'homme qu'on aimait trop

Catherine Deneuve dans L'homme qu'on aimait trop.... (Photo: fournie par A-Z Films)

Agrandir

Catherine Deneuve dans L'homme qu'on aimait trop.

Photo: fournie par A-Z Films

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

L'homme qu'on aimait trop, du réalisateur français André Téchiné est inspiré d'un célèbre fait divers, l'affaire Le Roux, survenu à Nice en France durant les années 1970. Agnès Le Roux (Adèle Haenel), riche héritière du Palais de la Méditerranée, tombe follement amoureuse de Maurice Agnelet (Guillaume Canet), l'avocat de sa mère (Catherine Deneuve), patronne du réputé casino niçois. En 1977, le week-end de la Toussaint, Agnès sera portée disparue, son corps n'ayant jamais été retrouvé jusqu'à ce jour. Trois procès plus tard, Maurice Agnelet sera finalement condamné pour meurtre en avril 2014.

Passion amoureuse, conflits familiaux, trahison, magouilles mafieuses, ambition insatiable et enquête judicaire sont autant d'éléments à travers lesquels le réalisateur navigue adroitement, faisait monter lentement mais sûrement la tension dramatique du début à la fin.

Dans le rôle de cet homme «qu'on aimait trop», Guillaume Canet lève le voile sur son personnage en offrant un jeu tout en nuances, se faisant à la fois mystérieux, arriviste, impassible, séducteur et manipulateur. De femme de pouvoir à femme déchue, Catherine Deneuve nous entraîne dans une descente aux enfers avec toute la finesse qu'on lui connaît. Quant à Adèle Haenel, qu'on a pu voir dans Les Combattants, l'actrice incarne avec justesse la force et la faiblesse d'une jeune amante tourmentée par l'amour.

Au générique

*** 1/2

Titre : L'homme qu'on aimait trop

Réalisateur : André Téchiné

Acteurs : Adèle Haenel; Guillaume Canet; Catherine Deneuve

Projection: ce soir, 21h, Cinéma d'Aylmer

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer