Encore plus de films au FFO

Le Festival du film de l'Outaouais a confié... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le Festival du film de l'Outaouais a confié sa présidence d'honneur à la chroniqueuse culturelle Tanya Lapointe.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour sa 17e édition, le Festival du film de l'Outaouais (FFO) offre un journée supplémentaire.

Le festival se déroule du 20 au 27 mars, mais le nouveau film de Léa Pool, La passion d'Augustine, sera projeté le 19, au terme d'une «journée de préouverture», a souligné mardi le fondateur du FFO, Didier Farré, en conférence de presse.

Les comédiennes Céline Bonnier, Diane Lavallée et Marie Tifo assisteront à cette avant-première, au Cinéma 9.

Le cinéma français sera à l'honneur lors des galas d'ouverture et de clôture, qui seront l'occasion de découvrir Les souvenirs, comédie de Jean-Paul Rouve, puis Le journal d'une femme de chambre, de Benoît Jacquot. Entre les deux, le public pourra découvrir près de 140 longs et courts métrages (dont 25 en primeur) provenant de plus de 23 pays.

Cette édition du FFO se distingue par la quantité et la qualité des films québécois sélectionnés, estime Didier Farré, en annonçant plusieurs primeurs, dont Corbo, de Mathieu Denis, La leçon, de François Girard, Les Loups, de Sophie Deraspe, ainsi que Gurov et Anna, de Rafaël Ouellet.

«On a choisi des films qui [malgré leurs qualités] ont eu de la difficulté à trouver des écrans», témoigne M. Farré, ravi de donner une seconde chance à l'histoire d'amour impossible de Felix et Meira, filmée par Maxime Giroux, au documentaire de Julie Lambert Un film de chasse de filles, ou à la coproduction Tokyo Fiancée, avec Julie Lebreton.

La diversité du cinéma d'ici sera aussi servie par La petite reine, Tu dors Nicole, Ceci n'est pas un polar, Autrui, Henri Henri, Les maîtres du suspense, 1987, Miraculum, 2 temps 3 mouvements, sans oublier Enemy, Mommy et La chanson de l'éléphant.

La présidente d'honneur du FFO, la journaliste culturelle radio-canadienne originaire d'Embrun, Tanya Lapointe, est ravie de revenir au bercail, elle qui court les tapis rouges de Venise à Cannes en passant par Berlin, et qui rentrait tout juste de la cérémonie des Oscars. Mme Lapointe a rappelé qu'entre Hollywood et Gatineau, «la seule différence, c'est le climat; la beauté du cinéma, c'est qu'il voyage et nous fait vivre les mêmes émotions, peu importe où on est».

Primeurs internationale

Parmi la «sélection internationale vibrante» qui attend les cinéphiles, mentionnons Timbuktu, d'Abderrahmane Sissako (César du meilleur film), Une nouvelle amie, de François Ozon, Respire, de Mélanie Laurent, Elle l'adore, de Jeanne Herry, ou encore L'homme qu'on aimait trop, d'André Téchiné, tous présentés en primeur.

Parmi cette liste qui alterne entre comédies sentimentales, drames, suspenses et quelques documentaires (Citizen Four ; Terre des ours), citons Leviathan et Les nouveaux sauvages, qui représentaient respectivement la Russie et l'Argentine dans la course à l'Oscar; Des étoiles, de la sénégalaise Dyana Gaye; ou encore Grace de Monaco avec Nicole Kidman. De France, on attend le percutant Les Conquérants, la comédie Barbecue, ainsi que La rançon de la gloire et Diplomatie.

Partenariats

Le FFO ayant reconduit son partenariat avec le Festival international du court-métrage Outaouais (FICMO), certaines projections seront précédées de courts. Ceux-ci seront, comme dans le passé, soumis à l'appréciation du public, en vue d'une compétition. Le gala du FICMO aura lieu le 25 mars au Cinéma Aylmer.

Aucun film ne sera projeté à Orléans. En revanche, l'Université du Québec en Outaouais continuera de piloter les projections étudiantes, en marge du festival. Celles-ci ont profité à 8450 étudiants de différentes écoles, l'an dernier.

La teneur des ateliers dirigés et des classes de maître, très suivis depuis leur création, sera dévoilée plus tard, tout comme la lise des autres invités vedettes du FFO.

La soirée d'ouverture, le 20 mars, sera l'occasion de décerner le prix hommage du FFO au chroniqueur et animateur Maurice Graffin, pour son indéfectible soutien au cinéma depuis plus de 45 ans.

Pour plus d'informations, visitez le www.offestival.com et le www.ficmo-oisff.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer