La Fille du puisatier à la recherche du bon ton

Daniel Auteuil renoue avec Marcel Pagnol. Dans La Fille du puisatier, non... (Photo Films Séville)

Agrandir

Photo Films Séville

Daniel Auteuil renoue avec Marcel Pagnol. Dans La Fille du puisatier, non seulement le fait-il devant la caméra, mais il assume aussi la réalisation de cette nouvelle mouture d'un film que Pagnol signait lui-même en 1940. Cette fois, malheureusement, le charme de la Provence ne réussit pas à masquer des accents sonnant faux, des comédiens mal dirigés et un dénouement à la Disney auquel il est plus que difficile de croire.

Le jour de ses 18 ans, la jolie Patricia (Astrid Bergès-Frisbey) rencontre l'attirant et beau parleur Jacques Mazel (Nicolas Duvauchelle) en allant porter le dîner de son père (Daniel Auteuil). Alors que ce dernier voudrait bien la voir épouser son collègue Felipe (Kad Merad), Patricia, elle, tombe irrémédiablement amoureuse du fils Mazel. Au point de tout lui donner, jusqu'à sa vertu. Au point de tout perdre quand ce dernier, désigné pour une mission en Afrique, l'abandonne sans un au revoir (du moins, le croit-elle). Et quand son père la force à les quitter, ses cinq soeurs et lui, lorsqu'elle lui annonce qu'elle est enceinte.

La Fille du puisatier aborde les notions de dignité, d'honneur, de justice et d'amour. À quoi toutes ces valeurs tiennent-elles? Un père peut-il, sous prétexte de l'honneur familial entaché par une grossesse hors mariage, chasser sa fille de son toit? Des parents, après avoir évincé celle par qui le scandale arrive, ont-ils le droit de réclamer de voir leur petit-enfant, une fois leur fils porté disparu derrière les lignes ennemies?

Pour son premier long métrage à titre de réalisateur, Daniel Auteuil n'aurait pu choisir mieux que l'univers de Pagnol, aurait-on pu croire. À tort, déchante-t-on assez rapidement.

Devant la caméra, le comédien (Jean de Florette, Manon des sources) s'en tire somme toute à bon compte, campant le père de la belle avec une fierté élégante, bien qu'elle ne soit pas toujours convaincante.

Plus de détails dans LeDroit du 4 février 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer