Un laboratoire pour les arts textiles

La directrice du centre Moon Rain, Thoma Ewen,... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La directrice du centre Moon Rain, Thoma Ewen, et la cofondatrice de la Triennale internationale des arts textiles en l'Outaouais, Gabby Ewen.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus qu'une simple exposition, la Triennale Internationale des arts textiles en Outaouais 2016 se veut un événement rassembleur où des artistes établis côtoient de jeunes talents de la relève. Et pour le public, c'est une rare fenêtre sur une forme artistique encore méconnue.

«Tout le monde connaît la peinture ou la sculpture, mais les arts textiles, c'est moins évident », concède en riant Gabby Ewen, cofondatrice de cette grande célébration des arts textiles qui est présentée dans divers lieux de diffusion de la région, depuis jeudi et jusqu'au 16 septembre. « Pourtant, ce qui est intéressant avec cette forme artistique, c'est que tout le monde connaît la matière première, puisque ce sont des tissus, des fibres naturelles. On les reconnaît facilement. »

Elle-même artiste en art textile, Gabby Ewen a d'abord voulu avec cet événement offrir la chance à des artistes comme elle de faire valoir leur art, tant auprès du public que des centres de diffusion encore peu friands de cette discipline. 

À l'aube de la troisième édition, Mme Ewen est fière du chemin parcouru, même s'il reste encore beaucoup à faire. «Nous sentons vraiment toute l'évolution depuis la première édition en 2010. Il y a une plus grande ouverture du côté des galeries d'art, mais aussi du côté des bailleurs de fonds», explique-t-elle, tout en partageant fièrement les statistiques de la Triennale 2013: «Nous avons enregistré plus de 25 000 visiteurs sur nos sites».

Laboratoire In-Situ

En plus d'une quinzaine d'expositions dans des galeries de la région, la programmation de la Triennale propose une série de films documentaires, des conférences ainsi qu'un laboratoire In-Situ, activité-phare de l'événement.

Ce laboratoire en plein air permet à onze artistes de la relève de faire équipe avec autant d'artistes professionnels des quatre coins de la planète. Les duos devront réaliser une oeuvre qui s'harmonisera avec la nature, puisque le résultat sera exposé le long d'un sentier pédestre de 1,5 km autour du Centre Moon Rain. Situé à de Val-des-Monts (à proximité du village de Poltimore), ce centre spécialisé dans le tissage constitue un espace de création, d'exposition et d'enseignement depuis plus de 30 ans.

Les artistes ont été jumelés lors d'un tirage en mars dernier, explique-t-elle. Seule condition : ils ne pouvaient pas faire équipe avec un collègue partageant les mêmes techniques. «Il n'existe nulle part ailleurs une telle plate-forme où les artistes de la relève peuvent travailler sur un pied d'égalité avec des professionnels», rappelle Gabby Ewen. 

«Nous cherchons à créer une expérience de mentorat et non une relation de professeur à élève», poursuit-elle. Nouveauté de cette édition 2016, l'équipe a abandonné l'idée d'imposer une thématique aux participants du laboratoire. 

«Ils ont vraiment complètement carte blanche», confirme Mme Ewen. Les participants à ce laboratoire proviennent du Canada, de la Russie, de la Pologne, ainsi que des États-Unis et de l'Allemagne.

Tous les artistes seront présents lors d'un vernissage des installations, le 27 août, de 15 h à 19 h, au centre Moon Rain.

Un tricot monumental

Own your own time, performance tricot dans le... (photo by vinciane verguethen / p) - image 3.0

Agrandir

Own your own time, performance tricot dans le cadre de l’expo slow art et du festival nomades à l'institut suédois sous la direction de l’artiste Kerstin Lindström, le 15/06/2014

photo by vinciane verguethen / p

Vous avez du talent pour le tricot ? Envie de vivre une expérience collective unique ? La Triennale internationale des arts textiles de l'Outaouais est à la recherche de 83 tricoteuses (eurs) pour participer à une oeuvre d'art performative.

Intitulée Own our own time («Propriétaire de notre propre temps»), cette oeuvre imaginée par l'artiste suédois Kerstin Linström se veut une ode au temps qui passe, mais aussi un effort de ralentir nos quotidiens souvent trop pressés. Pendant une heure, les 83 tricoteuses(eurs) doivent suivre le même rythme en synchronisant leurs aiguilles. Le projet de Kerstin Linström a fait l'objet d'un court documentaire, Lady with Luggage, à l'affiche pendant la Triennale. 

C'est en visionnant ce film que le comité organisateur s'est mis à rêver de voir ce projet du tricot géant débarquer en Outaouais. Le souhait deviendra réalité puisque l'artiste suédoise a obtenu une bourse pour venir présenter son oeuvre collective au Canada. «Nous sommes le cinquième pays à participer. C'est une première en Amérique du Nord», souligne Gaby Ewen de la Triennale. 

Il est possible de s'inscrire sur le site Internet: www.triennale-outaouais.com. 

Du tissu jusqu'aux chutes de Plaisance...

La directrice de la Triennale, Thoma Ewen, s'est tissé une place de choix parmi la programmation. Elle expose son travail Tapisseries murales, une collection des oeuvres tissées inspirées du silence méditatif et de la beauté champêtre de l'environnement, au Centre d'interprétation du patrimoine de Plaisance jusqu'au 10 octobre. Le vernissage de l'exposition aura lieu dimanche 28 août à 11 h. Thoma Ewen profitera de cet événement pour lancer son tout nouveau livre, La tapisserie vivante.

Les expositions

De nombreuses galeries participent à la Triennale pour proposer un éventail d'oeuvres textiles et d'artistes locaux ou internationaux, professionnels ou non. 

  • Galerie Montcalm
  • WLODZIMIERZ CYGAN
  • La Lumière et l'Obscurité
  • vernissage: jeudi 25 août de 19 h à 21 h

  • AXENÉO7
  • TAMAR FRANK
  • ​Entrelacé
  • vernissage: jeudi 18 août à 19h

  • Espace Pierre Debain
  • LOUISE LEMIEUX BÉRUBÉ
  • Les Jacquards
  • vernissage: 24 août à 18h

  • Centre d'action Culturelle de la MRC Papineau
  • MYLÈNE MICHAUD
  • 48.4243, -71.0527
  • vernissage: 28 août

  • Centre d'interprétation du patrimoine de Plaisance
  • THOMA EWEN
  • ​Tapisseries Murales
  • vernissage: dimanche 28 août

  • Art-image (Maison de la Culture de Gatineau)
  • KARINA BERGMANS
  • Allergènes Aéroportés
  • jusqu'au 27 août

  • Espace Odyssée (Maison de la Culture de Gatineau)
  • MICHÈLE PROVOST
  • Paroles
  • jusqu'au 18 septembre

  • La Galerie de l'École en Pierre (Portage-du-Fort)
  • JULIANNA JOOS
  • Tisser un Labyrinthe
  • vernissage: 19 août, à 18h

  • Bibliothèque de Chelsea
  • CLAIRE GUÉRETTE
  • Feutre Tribal
  • jusqu'au 16 septembre

  • LA FAB Centre des Arts (Chelsea)
  • ZIVANA KOSTIC
  • ​Passé et Present
  • Du 25 août au 16 septembre

  • BiblioWakefield 
  • HOPE MACLEAN (commissaire)
  • Couleurs sacrées des Huichols
  • jusqu'au 16 septembre

  • Maison Fairbairn House (Wakefield)
  • LUCIE DuFRESNE (commissaire)
  • ​Dentelles du Terroir
  • jusqu'au 16 septembre

  • Café des Artistes de la Lièvre (Buckingham)
  • LYNNE BEDBROOK
  • ​Réveils
  • jusqu'au 16 septembre

  • Café-Bakery La Fournée (Val-des-Monts)
  • SOLANGE BELLEMARE
  • Art Textile
  • jusqu'au 16 septembre

  • Culture Café, la Tierra Co-op (Vieux-Hull)
  • HANNAH RANGER
  • Bord des étangs
  • jusqu'au 16 septembre

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer