Exposition posthume pour Mathieu Trudel

Mathieu Trudel... (Courtoisie)

Agrandir

Mathieu Trudel

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le regretté artiste Mathieu Trudel, disparu subitement en mars dernier, a sans l'ombre d'un doute marché longtemps et souvent dans les rues du Vieux-Hull et de Vanier, du côté d'Ottawa. À preuve, l'exposition hommage que le centre Daïmon lui rend: Where is Mawt Trood? (nom avec lequel il signait ses oeuvres) témoigne éloquemment de l'intérêt qu'il portait à la région et à son histoire. La quinzaine d'illustrations accrochées sont comme autant de coups de chapeau à divers petits commerces de ces quartiers, parfois avant leur disparition.

Les images urbaines à l'esthétique résolument vintage de ces façades, qu'il retravaillait à l'ordinateur après en avoir dessiné des fort jolies esquisses (incluant celle datée du 3 novembre 2013 du légendaire Mello's du marché By), sont autant de clins d'oeil à la beauté souvent occultée d'éléments de décor du quotidien. 

Qu'il mette en valeur un Steinberg n'existant plus, la devanture du salon de barbier Mantha, Majeau de la rue Papineau dans le Vieux-Hull, ou encore la Dominion Tavern, Mathieu Trudel faisait devoir de mémoire face à l'embourgeoisement des quartiers ouvriers et moins favorisés.

Le regretté artiste Mathieu Trudel, disparu... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

«Mathieu était un véritable amoureux de la région et il passait souvent nous voir», rappelle directeur de Daïmon Raphaël Néron Baribeau, en sortant d'une enveloppe protectrice la carte de voeux de bonne année que l'artiste avait livré lui-même à l'équipe en décembre dernier, et sur laquelle il avait reproduit l'entrée du centre.

Quand les amis du défunt sont venus proposer une exposition de ses oeuvres, ils n'ont pas eu à convaincre M. Néron Baribeau. 

«Nous envisagions nous aussi de faire quelque chose pour honorer sa mémoire, lui donner un peu de reconnaissance.»

Ainsi, outre ses illustrations dûment encadrées et numérotées ainsi que quelques-unes des nombreuses affiches de spectacles (entre autres ceux organisés par le magasin de disques Birdman Sound), l'exposition comprend un volet plus intime. Dans un présentoir sont notamment regroupés des agendas, dans lesquels Mathieu Trudel griffonnait des ébauches de projets (d'animation, par exemple), esquissait des idées d'illustrations, etc.

Une vidéo d'une quinzaine de minutes présente justement certaines animations de son cru.

«C'était quelqu'un d'exceptionnel, qui avait toujours plein de projets en tête... Personne ne pouvait anticiper qu'il partirait comme ça...» évoque Raphaël Néron Baribeau.

Porté disparu le 2 mars, le corps de l'artiste de 37 ans (aussi engagé dans des événements comme la Nuit Blanche Ottawa+Gatineau et le Festival de l'Outaouais émergent) a finalement été retrouvé deux mois plus tard, sur les rives de l'île Petrie.

Le vernissage de Where is Mawt Trood?, qui aura lieu ce jeudi à compter de 19 h, réunira pour l'occasion une brochette de ses complices DJ et VJ.

Pour y aller:

Quand: du 30 juin au 31 juillet

Où: Daïmon

Renseignements: daimon.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer